Sci-tech
URL courte
0 11
S'abonner

Pourquoi certains souvenirs restent à jamais gravés dans la mémoire, alors que d'autres s'effacent rapidement? Des chercheurs russes estiment avoir trouvé le moyen de «corriger» les souvenirs.

Les spécialistes de l'Institut d'activité nerveuse supérieure et de neurophysiologie de l'Académie des sciences de Russie ont établi pourquoi l'homme était capable de retenir ou d'oublier des informations.

À l'issue d'une étude, ils ont constaté que les humains retenaient les informations grâce à des molécules protéiques et des molécules de la protéine Kinase M zéta. Les premières ne «retiennent» les informations que pendant 48 heures, après quoi elles meurent. Les secondes sont responsables d'une mémorisation «longue durée». Les données de l'étude ont été publiées par la revue Frontiers in Integrative Neuroscience.

Dans le même temps, les expériences sur des souris de laboratoire ont prouvé que les hormones produites par l'hippocampe, ce «centre du plaisir», influençaient les molécules protéiques en contribuant ainsi à la mémorisation des informations.

Si un évènement ne provoque pas de réaction au niveau de l'hippocampe, le souvenir «s'envole».

Les chercheurs estiment que leur étude pourrait aider à «corriger» des souvenirs tragiques ou désagréables chez certains patients.

Lire aussi:

Valéry Giscard d'Estaing mort des suites du Covid-19
Une syndicaliste policière s’en prend en direct au patron de BFM TV, accusant la chaîne de «mensonge»
Télétravail, une bombe à retardement pour la compétitivité économique des entreprises françaises?
Agriculteur en colère: marre des «écolo-bobos donneurs de leçons»
Tags:
chercheurs, hormones, souvenir, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook