Ecoutez Radio Sputnik
    Edward Snowden

    Edward Snowden a présenté une application de contre-espionnage

    © REUTERS / Glenn Greenwald/Laura Poitras
    Sci-tech
    URL courte
    71111

    L’ancien employé de la CIA a lancé une application mobile qui permettrait aux utilisateurs de protéger leurs domiciles et d’autres possessions à distance. Selon les développeurs, elle sera particulièrement utile pour les journalistes et les défenseurs des droits de l’homme.

    Edward Snowden, ancien agent des services de renseignement américains, ayant fui en Russie après ses révélations concernant les programmes de surveillance de masse aux États-Unis, a présenté une nouvelle application mobile Haven permettant aux utilisateurs de contrôler l'intégrité de leurs biens.

    Ce système, élaboré par la Fondation pour la liberté de presse (Freedom of the Press Foundation), présidée par M. Snowden, et Guardian Project, peut être utile pour les journalistes et les défenseurs des droits de l'homme travaillant dans des pays «hostiles». Cette application reçoit un signal d'alerte si des intrus pénètrent dans un espace sous contrôle de l'appli (par exemple, une chambre d'hôtel) en l'absence du propriétaire.

    Haven détecte des changements dans l'environnement grâce aux capteurs des téléphones mobiles (caméra, microphone, gyroscope, accéléromètre etc.). Si des activités suspectes sont décelées, le système envoie un message crypté au téléphone du propriétaire qui peut surveiller à distance grâce au service Tor Onion.

    Il est important de noter que l'application n'utilise pas de service de cloud computing, ce qui garantit la protection des données. Haven est une application gratuite et utilisant des logiciels libres d'accès.

    Lire aussi:

    Edward Snowden prévient «d'une nouvelle vague de surveillance de masse au Japon»
    Poutine: «Snowden n’est pas un traître»
    Poutine propose d'accorder l'asile politique à l'ex-chef du FBI
    Tags:
    surveillance, application, renseignement, espionnage, CIA, Edward Snowden, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik