Ecoutez Radio Sputnik
    Cancer cell

    Pour combattre le cancer, les biologistes russes l’ont mis «à la diète»

    CC BY-SA 4.0 / Destroyer of furries / Cancer cell
    Sci-tech
    URL courte
    11590

    Les scientifiques de l’Université d’État de Moscou et leurs collègues suisses ont réussi à arrêter la croissance de cellules cancéreuses, en les «mettant à la diète».

    En quête de solution efficace pour combattre le cancer, fléau du XXIe siècle, les spécialistes de l'Université d'État de Moscou et leurs collègues suisses ont réussi à arrêter la croissance de cellules cancéreuses par un moyen assez simple, rapporte la revue BBA General subjects.

    Les cellules cancéreuses se distinguent des autres par leur capacité à consommer une grande quantité d'éléments nutritifs et d'oxygène ce qui leur permet de progresser et de se propager, rappellent les scientifiques. Au cours de ces dernières années, les chercheurs ont constaté que l'étouffement de «l'appétit» de ces cellules facilite la lutte contre la maladie.

    Ainsi, le spécialiste de l'Université d'État de Moscou, Boris Zhovotovskiy et ses collègues, ont essayé de comprendre le mécanisme de cette «diète» et de savoir comment «la faim» des cellules cancéreuses influencent le comportement du cancer et comment on pourrait avoir le même effet à l'aide d'une thérapie génique.
    Pour une analyse plus approfondie, les scientifiques ont élevé deux types de cellules cancéreuses «immortelles», puis les ont mises à la diète pour voir ce que cela change. Ceci a permis aux spécialistes de réduire l'activité à quelques dizaines de zones de l'ADN.

    Au cours de la recherche, les scientifiques ont porté une attention particulière au gène Mcl-1, qui est responsable du fonctionnement du système d'autodestruction, propre à toutes les cellules qu'elles soient cancéreuses ou pas. Ce système, composé de dizaines de molécules d'albumines poussent la cellule à lancer le processus de l'apoptose tandis que les autres albumines la freinent.

    Si les cellules normales maintiennent un équilibre entre les albumines, le cancer apportent certaines modifications ce qui fait que les cellules cancéreuses résistent à la thérapie et sont incapables de s'autodétruire.

    Se basant sur cette idée, les chercheurs russes ont créé quelques molécules d'ARN dont une partie augmentait l'activité du gène Mcl-1 tandis que les autres bloquaient son fonctionnement.

    L'expérience a démontré que la réduction de l'activité du gène Mcl-1 le rendait plus particulièrement fragile et donc susceptible d'être plus sensible au traitement.

    Les scientifiques espèrent que les informations obtenues aideront lutter d'une manière plus efficace contre le cancer.

    Lire aussi:

    Les cellules cancéreuses accros au glucose
    Une substance capable «d’endormir» les cellules cancéreuses inventée
    Des nanorobots au virus Zika: les traitements ultramodernes du cancer pour les nuls
    Tags:
    chercheurs, science, cancer
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik