Ecoutez Radio Sputnik
    Un archéologue

    Noël archéologique en Sibérie: les enfants jouaient aussi il y a 4.500 ans

    © Sputnik . Alexander Kryazhev
    Sci-tech
    URL courte
    0 70

    Une tête de poupée et une autre d'un animal: des jouets d'enfants vieux de 4.500 ans ont été découverts en Sibérie orientale, a annoncé l'Institut d'histoire de la culture matérielle.

    Des archéologues de Saint-Pétersbourg ont découvert dans le champ funéraire Itkol II en République de Khakassie (sud de la Sibérie orientale) des jouets d'enfants ayant vécu il y a 4.500 ans, a annoncé le service de presse de l'Institut d'histoire de la culture matérielle de l'Académie des sciences de Russie. Ils ont trouvé une tête de poupée en stéatite, haute de cinq cm, ainsi qu'une tête d'animal en corne de renne.

    «L'expédition a découvert dans l'un des champs funéraires deux trouvailles extrêmement rares. Il s'agit d'une tête de femme en stéatite aux traits finement travaillés et d'une tête d'animal (d'un cheval ou d'un chien) réalisée en corne. Malheureusement, la seconde découverte étant en mauvais état, il est impossible de préciser l'animal», a indiqué le chef de l'expédition, Andreï Poliakov, cité par le service de presse.

    Les archéologues déclarent toutefois avec assurance que ces jouets appartenaient à un enfant d'une famille ordinaire et non à un héritier de l'élite.

    «Les jouets en eux-mêmes étaient sans doute réalisés en matériaux organiques, comme le tissu ou le cuir, alors que les têtes étaient faites en matière plus dure, en l'occurrence la stéatite et la corne», a-t-il noté.

    Les découvertes, appartenant à la culture Okunev, remontent à la période entre le XXVe et le XVIIIe siècles avant J.-C. Cette culture était celle d'hommes de type européen-mongoloïde qui vivaient dans la steppe de l'Ienisseï et que les anthropologues considèrent comme étant des parents proches des Amérindiens.

    Les travaux sur le champ funéraire Itkol II sont réalisés depuis 2007. En 2010, les archéologues ont découvert une tombe d'un enfant d'un an très bien conservée. Le corps était déposé dans un berceau en écorce de bouleau et huit figurines en corne avaient été placées sur sa poitrine.

    Lire aussi:

    La tombe d’un orfèvre découverte en Egypte livre ses secrets
    La momie d'«une personnalité puissante» qui vivait il y a 3.000 ans découverte à Louxor
    Mystère du sarcophage noir: une tombe pour le moins originale découverte en Égypte
    Tags:
    jouet, découverte, archéologues, Académie des sciences de Russie, Ienisseï, Sibérie orientale, Khakassie, Saint-Pétersbourg, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik