Ecoutez Radio Sputnik
    Apple

    Apple reconnaît la fragilité sécuritaire de ses iPhone et de ses ordinateurs

    CC0 / Pixabay
    Sci-tech
    URL courte
    117

    La société à la pomme a reconnu que la fragilité sécuritaire critique de ses iPhone et de ses ordinateurs, qui consiste en la possibilité de détecter la structure d’une partie sécurisée de la mémoire et d’avoir accès aux informations confidentielles qu’elle renferme, concerne tous les modèles iMac et iPhone.

    Accusée de défaillances dans les processeurs Intel, AMD et ARM, offrant la possibilité à des logiciels des utilisateurs de détecter la structure d'une partie sécurisée de la mémoire et d'avoir accès aux informations confidentielles qu'elle renferme, la société Apple a reconnu la fragilité sécuritaire de ses iPhone et de ses ordinateurs.

    «Tous les appareils avec les systèmes opérationnels Mac OS et iOS sont affectés [par cette défaillance, ndlr]. Néanmoins, nous ignorons pour le moment les moyens de l'exploiter. Pour abuser de cette défaillance il faut qu'un logiciel malveillant soit téléchargé et installé, c'est la raison pour laquelle nous recommandons de ne télécharger que des logiciels provenant de sources sûres», relate le communiqué publié par la société à la pomme.

    En outre, Apple a promis de protéger ses utilisateurs des éventuelles menaces causées par les défaillances en question par des mises à jour des systèmes opérationnels.

    La grogne ne cesse de monter ces derniers mois autour des produits Apple.

    Ainsi, précédemment, Apple a présenté ses excuses pour avoir réduit les performances des modèles iPhone 6, iPhone 6 Plus, iPhone 6s, iPhone 6s Plus et iPhone SE afin d'augmenter la durée de vie de la batterie et d'éviter des désactivations soudaines du smartphone. Elle a également annoncé son intention de réduire le coût du remplacement des batteries usagées.

    Lire aussi:

    iPhone ralentis délibérément: Apple fait son mea-culpa
    Un nouveau hameçonnage guette les utilisateurs d’Apple
    iPhone ralentis: la 1ère plainte déposée en Russie, plusieurs centaines envisagées
    Tags:
    risques, panne, logiciel, sécurité, iPhone, Apple
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik