Ecoutez Radio Sputnik
    Voyages dans l'espace

    Quelles avancées dans le domaine spatial l’année 2018 nous apportera-t-elle?

    CC0 / Pixabay/GuillaumePreat
    Sci-tech
    URL courte
    344

    L’année de 2018 promet d’être une année révolutionnaire dans le domaine technologique, et surtout dans celui de l’espace. Voici la liste des évènements les plus importants de 2018 à ne pas manquer.

    L’année 2018 nous promet beaucoup d’avancées technologiques, en particulier dans le domaine de l’espace: la NASA lancera sa nouvelle capsule spatiale vers Mars, alors qu’une sonde devrait approcher le Soleil à une proximité record. De plus, ce sont aussi des acteurs particuliers du marché spatial qui sont parfaitement capables d’étonner le monde avec leurs inventions, selon le site Space.  

    Falcon Heavy

    Sans aucun doute, le premier lancement d’un lanceur lourd Falcon Heavy, annoncé il y a longtemps par le milliardaire américain Elon Musk, deviendra un des événements spatiaux les plus attendus en 2018. 

    Le lancement de Falcon Heavy est remis pour la cinquième année consécutive. À l’origine, sa construction avait été annoncée pour 2011, et le lancement aurait dû avoir lieu à la fin de 2013.

    En juin 2017, Musk a reconnu que la construction du lanceur s’était avérée être plus compliquée que prévu. Le milliardaire a récemment déclaré que le premier lancement de la fusée aurait lieu en janvier 2018, et une voiture de sport Tesla en tant que charge utile serait envoyée vers Mars.

    Mission vers Mercure

    La mission vers Mercure appelée BepiColombo, un projet conjoint de l’Agence spatiale européenne et du Japon, utilisant des appareils russes, sera lancée en octobre. Dans le cadre de ce projet, la fusée Ariane 5 emmènera deux engins à la fois, un européen et un japonais, jusqu’à la planète. L’arrivée sur Mercure est prévue en 2025.

    Plongeon dans le Soleil

    Entre le 31 juillet et le 19 août, la NASA lancera dans l’espace l’engin Parker Solar Probe, dont l’objectif serait toucher le Soleil. Bien qu’il ne plonge pas dans la surface de l’étoile, il l’approcherait à 5 millions de kilomètres et puiserait des échantillons des couches extérieures de l’atmosphère. Grâce à ce rapprochement, l’engin essayerait de découvrir comment les particules du vent solaire s’accélèrent, une énigme qui intéresse les scientifiques depuis des années.     

    Chasseur de planètes

    Cette année verra le lancement d’un nouveau télescope spatial américain pour la recherche d’éxoplanètes appelé TESS (Transiting Exoplanet Survey Satellite).

    Comme le télescope Kepler, cet engin cherchera des planètes avec une méthode de transit en observant les changements d’éclats des étoiles. Mais, contrairement au Kepler, ce télescope ne sera pas limité à une zone, mais explorera le ciel entier. 

    Des astronomes envisagent de découvrir les éxoplanètes les plus proches du soleil et d’essayer d’examiner la composition de leurs atmosphères pour déterminer si ces derniers sont propice au développement de la vie. Le lancement de la mission devrait avoir lieu entre mars et juin en Falcon 9, une fusée de la société Space X.

    Course lunaire

    Le 31 mars 2018, c’est la fin de la compétition Google Lunar X-prize où pour gagner une équipe a besoin d’envoyer un rover lunaire à la Lune, de parcourir 500 mètres et transmettre les données sur la Terre. L’équipe qui réussira à remplir les conditions de la compétition recevra une récompense de 20 millions de dollars.

    Petits satellites et fusées

    Le lancement de petits engins et de fusées ultralégères est une nouvelle branche ambitieuse dans le domaine spatial. Le premier essai de lancement d’une fusée-porteuse a été effectué à la fin de 2015 mais s’est soldé par un échec. Le même résultat attendait la société aérospatiale Rocket Lab, qui en mai 2017 a essayé de réaliser un lancement de la même sorte de fusée. 

    Sauts vers un astéroïde

    En août, la sonde OSIRIS-REx, lancée par la NASA en 2016 pour étudier l’astéroïde Bénou et la récupération d’un échantillon jusqu’à la Terre, atteindra son objectif. Après l’avoir approché, l’engin utilisera ses moteurs pour pénétrer dans l’orbite de l’astéroïde. En octobre, la sonde entamerait une étude d’un an de celui-ci et choisirait l’endroit de prélèvement de sa matière.    

    Des caméras à son bord permettraient aux Terriens d’obtenir des photos extraordinaires de la surface du corps céleste.

    Sonde martienne

    En 2018, le lancement du module martien InSight est prévu. Sur la surface de la planète rouge, l’engin examinerait sa structure intérieure, les tremblements de terre sur Mars et l’histoire de sa formation. Cet engin, dont le lancement est prévu le 5 mai, atteindrait la planète sept mois après, en novembre. 

    Nouveaux vaisseaux habités

    2018 verrait aussi des essais de deux vaisseaux habités, qui sont actuellement construits à l’initiative de la NASA qui, à son tour, veut envoyer des astronautes dans l’espace via des engins spatiaux privés. Les deux entreprises, Space X et Boeing, construisent les vaisseaux Crew Dragon et CST-100 Starliner. Il est prévu que celui de Space X se lancera sans-pilote en avril, et en août atteindra l’espace avec un équipage. 

    Boeing, quant à lui, envisage d’effectuer un vol sans-pilote en août et un vol guidé en novembre. Les vols d’essai de ces vaisseaux avaient été prévus pour 2017, ce qui veut dire que la remise de leurs lancements serait à nouveau possible.

    Lire aussi:

    Un astronaute britannique indique la date à laquelle l’Homme atterrira sur Mars
    Elon Musk prédit l’échec du lancement du Falcon Heavy
    La NASA se prépare à «toucher» le Soleil en 2018
    Tags:
    lancement, astronautes, astéroïde, fusée, technologies, espace, Falcon Heavy, OSIRIS-REx, Tesla, CST-100 Starliner, télescope spatial Kepler, Falcon 9, Ariane (fusée), Rocket Lab, Boeing, SpaceX, Google, NASA, ESA, Elon Musk, Bénou (astéroïde), Mercure, Soleil, Terre, Lune, Mars, Japon
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik