Sci-tech
URL courte
251
S'abonner

Pour éviter des collisions entre les micro-débris spatiaux et les satellites tournant autour de notre planète, l'agence spatiale japonaise s'apprête à mettre au point un radar ultra-sensible.

L'agence spatiale japonaise JAXA met au point un radar permettant de déceler les débris spatiaux avec une dimension minimum de dix centimètres, annonce lundi le journal Yomiuri.

Observatoire brésilien de Pico dos Dias
Laboratoire national brésilien d'astrophysique/Divulgação

Selon le quotidien, le radar de la JAXA installé dans la préfecture d'Okayama n'est capable d'apercevoir que des objets dont les dimensions dépassent 1,5 mètre. Le nouveau radar qui devrait être mis en service d'ici 2023 serait 200 fois plus sensible.

Ceci est indispensable pour prévenir les collisions entre les débris spatiaux et les satellites se trouvant à une orbite haute de 2.000 kilomètres.

Dans le même temps, toujours selon le journal, le ministère japonais de la Défense s'apprête à installer dans la préfecture de Yamagouchi un autre radar, capable de déceler les débris spatiaux tournant sur une orbite géosynchrone à environ 36.000 kilomètres d'altitude.

Environ 750.000 débris spatiaux mesurant plus d'un centimètre et une bonne centaine de millions de plus d'un millimètre sont actuellement en orbite autour de la Terre, selon les experts.

On appelle "débris spatial" tout résidu d'explosion de satellites et de fusées abandonnées qui errent dans l'espace.

Le problème, c'est qu'ils peuvent potentiellement entrer en collision avec tous les engins lancés par l'homme dans l'espace, un peu comme dans le film de science-fiction "Gravity".

Lire aussi:

Covid-19, en continu: la France n’est pas «encore au pic épidémique», prévient Véran
Quand La Poste cachait un immense stock de masques en période de pandémie
Covid-19: Boris Johnson transféré aux soins intensifs
«C'est n'importe quoi!»: l’exécutif nie les dates du déconfinement annoncées en direct par Hanouna
Tags:
radar, débris spatiaux, Agence spatiale du Japon (JAXA), Japon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook