Sci-tech
URL courte
216
S'abonner

Les experts en sécurité ont découvert une faille dans le cryptage de WhatsApp qui permet aux pirates de lire les discussions des groupes privés.

Une équipe de cryptographes de l'Université allemande de la Ruhr à Bochum affirme que quiconque contrôle les serveurs de WhatsApp peut secrètement ajouter des membres à des discussions de groupe, sans que les participants du chat n'en soient informés.

«Le serveur WhatsApp peut donc utiliser le fait qu'il est capable de furtivement réorganiser et déposer des messages dans le groupe. Ainsi, il peut conserver en mémoire les messages envoyés au groupe, lire leur contenu et décider dans quel ordre ils sont livrés aux membres», écrit l'équipe dans un article écrit dans le magazine Wired.

Bien que seuls les administrateurs puissent ajouter de nouveaux membres à des groupes privés, n'importe qui peut tromper le processus d'authentification, et ainsi espionner des conversations privées.

Selon le journal, cette faille peut être utilisée par les pirates informatiques qui parviennent à accéder aux serveurs WhatsApp, ou par un gouvernement qui pourrait faire pression sur WhatsApp pour lui donner accès à des discussions de groupes ciblés.

Lire aussi:

Paris appelle les pays du Moyen-Orient à renoncer au boycott des produits français
L'évacuation policière de la terrasse d’un bar parisien fait polémique – vidéo
Netflix enregistre 800% de désabonnements en plus depuis septembre à cause des «Mignonnes»
Un cri d’alarme des élus de la Loire adressé à l’armée
Tags:
hackers, chats, WhatsApp, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook