Sci-tech
URL courte
13192
S'abonner

Plusieurs scientifiques qui se sont penchés sur le réchauffement climatique affirment que les régions telles que l’Europe centrale, l’Afrique, l’Amérique du Nord, l’Amérique centrale, l’Inde, le Pakistan, l’Indonésie et la Chine pourraient être ravagées à l’avenir par des inondations de taille.

Des scientifiques affirment que le réchauffement climatique pourrait mettre en péril la vie de dizaines de millions de personnes d'ici 25 ans, avant tout à cause d'inondations partout dans le monde, relate la revue Science Advances.

À les en croire, les inondations auront pour origine des tempêtes et des averses à répétition survenues dans les régions d'Europe centrale, d'Afrique, d'Amérique du Nord, d'Amérique centrale, d'Inde, du Pakistan, d'Indonésie et de Chine.

Le nombre de Canadiens et d'Américains qui constituent en l'occurrence un groupe à risque s'élèverait à environ un million de personnes, alors qu'en Chine, au moins 55 millions d'habitants seraient concernés.

Le réchauffement climatique exacerbe le risque de crues étant donné que la quantité de pluie qui peut tomber pendant des précipitations extrêmes «augmente de manière exponentielle» avec la hausse des températures, a dit pour sa part Anders Levermann, également chercheur au sein de l'institut.

Les températures mondiales sont déjà supérieures d'un degré Celsius à ce qu'elles étaient avant l'ère industrielle et elles devraient continuer à augmenter.

Malgré l'engagement pris en 2015 par les États de limiter à «bien moins» de 2% le réchauffement climatique, le monde semble à ce stade parti pour un réchauffement de plus de 3%, ce qui devrait entraîner bien plus de phénomènes météorologiques extrêmes.

Même si les crues semblent moins spectaculaires que les ouragans et les cyclones, elles peuvent provoquer des dégâts très importants.

L'an dernier, le Pérou a connu ses plus importants débordements de rivière depuis des décennies à la suite de pluies diluviennes, avec 62 morts à la clé et des dégâts estimés à neuf milliards de dollars (7,5 milliards d'euros).

L'Asie du Sud-Est a subi ses plus graves inondations liées à la mousson en dix ans, un phénomène qui a fait plus de 1.400 morts.

Lire aussi:

Un Boeing 737 se disloque lors de l'atterrissage en Inde, 20 morts et plus de 100 blessés - images
Le Président Aoun évoque l'hypothèse d'un «missile» ou d'une «bombe» dans la double explosion à Beyrouth
Une autre crise se profile à l’horizon et pourrait être pire que le Covid-19, affirme Bill Gates
Entre théories du complot et déclarations officielles, quel est l’élément déclencheur des explosions à Beyrouth?
Tags:
climat, inondation, Chine, Amérique centrale, Europe
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook