Ecoutez Radio Sputnik
    la famille

    Les scientifiques désignent le membre de la famille le plus importun

    © Sputnik . Sergey Malgavko
    Sci-tech
    URL courte
    0 52

    Si la famille est un lieu de douceur et d’amour pour certains, ce n’est pas forcément le cas chez d’autres, trouvant certains de ses membres ennuyeux et cassants. Après avoir analysé des rapports familiaux, des chercheurs sont enfin prêts à les désigner…

    Les rapports entre les membres de la famille ne sont pas toujours une source de joie et de bonne humeur, pouvant être la cause de nombreux soucis, souvent causés par les problèmes de communication ou de caractère difficile, rapporte la revue scientifique American Sociological Review.

    «Les relations avec les femmes dans la famille peuvent être pour beaucoup de gens un couteau à double tranchant. D'un côté, ce sont ces membres de la famille dont, en sa plus grande partie, dépend votre vie mais de l'autre, ils s'avèrent être les plus grincheux et importuns dans la communication», a déclaré Claude Fischer, un spécialiste de l'Université de Californie.

    Après avoir enquêté sur plus d'un millier d'habitants de cet État américain, ayant environ 12.000 liens de parenté au total, les scientifiques les ont interrogées sur les membres de leur famille ou sur leurs amis qui leur posent le plus de problèmes de communication.

    Les résultats obtenus ont démontré que les relations familiales suscitaient une inquiétude bien plus profonde par rapport aux relations entre amis, 15% contre 6-7%, respectivement.

    Comme l'indiquent les chercheurs, ce sont les femmes, qu'elles soient mères, femmes ou sœurs, qui ont été considérées comme les membres de la famille les plus lassants. De plus, ce constat était indépendant de l'âge ou du sexe des personnes interrogées.

    «On dit souvent que des liens familiaux et sociaux solides sont utiles pour la société ainsi que pour l'individu lui-même. D'un autre côté, ils peuvent provoquer autant de stress que de joie et donc il est important de comprendre comment ces effets négatifs influencent notre santé et notre bien-être», a conclu M. Fischer.

    Lire aussi:

    Avec amour!
    Des scientifiques ont mis en évidence l’une des raisons du bonheur
    Le pape détaille le lien entre l’avortement et… les crimes nazis
    Tags:
    émotions, chercheurs, science, famille
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik