Sci-tech
URL courte
Par
116
S'abonner

La Blockchain est en passe de révolutionner notre quotidien. Cette technologie de sécurisation des transactions, rendue populaire grâce aux cryptomonnaies, va désormais être appliquée à l’industrie du diamant.

En effet, De Beers lance la «diamond Blockchain initiative» afin de garantir aux consommateurs l'authenticité et la provenance de leur diamant.

La technologie Blockchain peut-elle transformer notre vie quotidienne? Pour le monde de l'entreprise, la révolution est déjà en marche. Cette technologie popularisée par les cryptomonnaies comme le Bitcoin, intéresse De Beers, le célèbre diamantaire. Et pour cause, De Beers souhaite garantir aux consommateurs qu'ils n'achètent pas de «diamants de sang», c'est-à-dire extraits dans des zones de guerre et vendus pour financer la violence.
Pour ce faire, De Beers veut s'appuyer sur la technologie blockchain pour suivre et vérifier l'histoire de chaque pierre, en s'assurant que sa qualité et son origine sont authentiques comme l'explique l'industriel sur son site internet.

«Le "diamond Blockchain initiative" est en cours de développement pour fournir un enregistrement unique et immuable pour chaque diamant enregistré sur la plate-forme- fournissant ainsi aux consommateurs une assurance supplémentaire et irréfutable sur leur achat de diamants.»

La blockchain infalsifiable?

La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d'informations, transparente, sécurisée comme nous l'explique Ashiq Anjum, interrogé par Sputnik UK.

«La blockchain est essentiellement un registre numérique incorruptible de dossiers individuels. Une blockchain permet à des entités sans lien de confiance entre elles de se mettre d'accord sur des transactions. La Blockchain enregistre les transactions entre deux parties de manière efficace et plus ou moins permanente.»

Un fonctionnement qui s'avère être bénéfique pour les consommateurs, car «si quelqu'un veut avoir une trace de la chaîne logistique du diamant, tout le processus: d'où il vient, sa composition, la forme et la taille, et même les plus petites marques et imperfections sur chaque diamant seraient entrées dans la blockchain» déclare Ashiq Anjum.

«N'importe qui, n'importe où dans le monde, peut revenir en arrière et vérifier l'origine, la provenance […] pour s'assurer que le diamant provient de sources éthiques.»

De plus, comme l'indique Ashiq Anjum cette technologie peut s'appliquer à de nombreux secteurs d'activités et services qui requièrent la confiance. «La blockchain peut vraiment bénéficier à des applications comme la chaîne logistique, en particulier dans la production. Rolls-Royce, Bombardier, Airbus- ce sont toutes des entreprises qui utilisent la chaîne logistique. Ils ne fabriquent pas en interne, donc la "chaîne de blocs" pourrait enregistrer chaque étape de production, de l'origine, à la façon dont les produits ont été fabriqués, comment ils ont été transportés et assemblés. Toute faute détectée pourrait être immédiatement liée à un point spécifique de la chaîne logistique.»

Malgré les avantages indéniables de cette technologie, il reste encore quelques défis à relever tels que la réduction de son coût de gestion, la consommation énergétique ou le facteur humain.

Lire aussi:

Ce que l’on sait du conducteur de la voiture folle qui a fait 30 blessés en Allemagne
Un garçon de 12 ans laisse son chiot sur le seuil d'un refuge avec une note déchirante - photos
Les photos d’un chat-garou affolent la toile - photos
Tags:
blockchain, diamants
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook