Ecoutez Radio Sputnik
    Luis Miguel quality control operator of the Spanish publishing Siloe working on cloning the 'Codex Voynich' Yale University, in Burgos province on August 9, 2016.

    Que nous cache ce manuscrit du XVe siècle? Des chercheurs proches de le découvrir

    © AFP 2018 CESAR MANSO
    Sci-tech
    URL courte
    4152

    L’intelligence artificielle a été utilisée par des spécialistes canadiens de l’Université de l’Alberta pour essayer de lire le manuscrit de Voynich datant du XVe siècle et rédigé dans une écriture à ce jour non déchiffrée. Cette méthode a permis de détecter la langue du document et même d’en traduire la première phrase.

    Le manuscrit de Voynich, dont la nature exacte, le but et l'auteur restent une énigme malgré de nombreuses tentatives des cryptographes, continue à intriguer des spécialistes des quatre coins du globe. Des scientifiques canadiens de l'Université de l'Alberta semblent toucher du doigt la résolution de ce mystère, écrit le portail cbc.ca.

    Essayant de décrypter le document, ils ont élaboré un algorithme qui permet avec 97% de précision de déterminer la langue des versions de la Déclaration universelle des droits de l'homme, rédigée en 380 dialectes et langages. Ayant appliqué cette méthode au manuscrit de Voynich grâce à l'intelligence artificielle, les chercheurs ont constaté que le document énigmatique était écrit en hébreu.

    De plus, comme l'indiquent les scientifiques, un code spécial avait été utilisé, modifiant l'ordre des mots et omettant des voyelles.

    Statue de Gengis Khan
    © Sputnik . Ruslan Krivobok
    D'après les chercheurs, la première phrase signifierait «elle a donné des recommandations au prêtre, au chef de la famille, aux gens et à moi-même». En outre, on retrouverait dans le texte des mots tels que «fermier, lumière, air, feu».

    Les auteurs de la recherche soulignent que pour comprendre ce texte, il faut un travail conjoint de spécialistes en hébreu, d'historiens et de cryptographes.

    Le manuscrit de Voynich est un livre manuscrit et illustré anonyme. Il tire son nom de Wilfrid M. Voynich, qui l'a découvert en 1912 dans une communauté de jésuites à Frascati, près de Rome. Selon une étude publiée en 2011 par l'équipe de Greg Hodgins, chercheur de l'Université de l'Arizona, et portant sur la datation par carbone 14 du parchemin, le vélin a été fabriqué entre 1404 et 1438.

    Lire aussi:

    «Tu as perdu!», pourquoi Bill et Hillary Clinton se disputent
    Le manuscrit les «120 Journées de Sodome» classé trésor national en France
    Comment les universités russes ont percé dans les classements mondiaux en 2017
    Tags:
    manuscrit, intelligence artificielle, chercheurs, science
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik