Ecoutez Radio Sputnik
    Un test à membrane pour une analyse quantitative immunochromatographique rapide

    L'Université MISiS découvre comment diagnostiquer un infarctus ou un sepsis en 10 minutes

    © Photo. Press service of NUST MISIS
    Sci-tech
    URL courte
    0 71

    Les chercheurs de l'Université nationale russe des sciences et technologies MISiS ont élaboré un test à membrane pour une analyse quantitative immunochromatographique rapide capable d'établir rapidement et précisément un certain nombre de diagnostics, notamment relatifs aux infections et aux pathologies cardiaques.

    Aujourd'hui, l'une des tâches principales de la biotechnologie analytique est l'élaboration de nouveaux dispositifs et méthodes permettant de réaliser des tests rapides de mélanges de composés biologiquement actifs. Ces méthodes doivent allier simplicité de l'analyse, haute sensibilité et bas coût.

    Les tests basés sur le principe d'immunochromatographie (le plus connu étant le test de grossesse) sont très simples d'utilisation. Ils utilisent la reconnaissance d'un certain groupe de substances dans le liquide biologique et la visualisation de leur présence sous la forme d'une coloration ou d'une fluorescence sur une bandelette selon le principe "oui-non".

    Les chercheurs de l'Université MISiS ont perfectionné la technologie utilisée pour les tests rapides, augmentant ainsi la qualité et la précision de leurs résultats. "Désormais, il est possible non seulement de découvrir la présence de certaines substances dans l'organisme, mais également de déterminer leur quantité critique", déclare Alexandre Ossipov de la chaire des nanosystèmes fonctionnels et des matériaux à haute température de l'Université MISiS.

    L'obtention de résultats quantitatifs et l'établissement d'un diagnostic nécessitent l'usage d'outils portatifs spéciaux, par exemple d'un photomètre réfléchissant permettant d'enregistrer l'intensité de la coloration de la zone de test. La vitesse d'établissement du diagnostic est cruciale pour commencer une thérapie en cas d'infarctus du myocarde aigu, d'un sepsis ou de tumeurs cancéreuses.

    "Le liquide biologique coule sur le segment de la bandelette contenant un conjugué préalablement séché de nanoparticules d'or marquées et de points quantiques d'anticorps, le capture et se déplace avec lui le long de la membrane analytique. Les complexes immunologiques qui se forment traversent plusieurs lignes transversales contenant d'autres anticorps contre l'antigène déterminé fermement fixés sur une base solide. Grâce aux liaisons spécifiques "anticorps-antigène" les complexes immunologiques marqués sont capturés sur le porteur, ce qui est enregistré visuellement sous la forme de lignes de test transversales colorées. Sachant que plus la teneur de la substance déterminée dans l'échantillon est élevée, plus grand est le nombre de lignes qui apparaissent dans la zone d'analyse", déclare Alexandre Ossipov.

    D'après ce dernier, les particules d'or nanométriques et les points quantiques mélangés avec des anticorps dépassent considérablement la sensibilité du test rapide et permettent d'enregistrer des concentrations basses de marqueurs de maladies dans le liquide biologique.

    "A titre de cardio-marqueur précoce, la protéine de liaison des acides gras (FABP) est la plus prometteuse. En cas d'endommagement du myocarde la concentration en FABP dans le sang augmente significativement dans les premières heures qui suivent l'apparition de symptômes douloureux. La détermination de cardio-marqueurs à la fois précoces (FABP) et tardifs (troponine I) avec l'utilisation du nouveau type de test rapide augmente l'efficacité du diagnostic et permet de déterminer les formes cachées d'infarctus", explique l'expert.

    Et d'ajouter que l'utilisation de nouveaux types de nanoparticules d'or en forme de "nanomembranes", d'"étoiles", de "popcorn", de "fleurs" permet de repousser les limites de la détection. C'est primordial pour dépister les marqueurs de plusieurs maladies mortellement dangereuses, par exemple la procalcitonine pour le diagnostic d'un sepsis.

    La méthode, rapide et très simple d'utilisation, peut être utilisée même dans une ambulance ou à la maison.

    Un lot d'échantillons expérimentaux du test est actuellement en phase d'essais précliniques.

    Lire aussi:

    Des chercheurs russes conçoivent un test de dépistage rapide du cancer de la prostate
    Combien de types de cancer peut-on voir dans une goutte de sang?
    Test
    Tags:
    infarctus, Université nationale de technologie et de recherche (MISIS), Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik