Sci-tech
URL courte
0 80
S'abonner

Un torchon à vaisselle peut devenir un véritable foyer épidémique de colibacilles, bactérie intestinale très commune chez l'être humain, en cas de lavage insuffisant, estiment des chercheurs de l’Université de l’Arizona.

Une équipe de scientifiques de l'Université de l'Arizona (États-Unis) a étudié le développement de colibacilles au sein des torchons à vaisselles et des essuie-mains en vue de déterminer à quelle fréquence il faudrait les laver, relate le site officiel de l'Université.

Dans ce but, les chercheurs ont minutieusement examiné les 82 torchons mis à leur disposition par plusieurs familles en provenance de cinq grandes villes américaines et canadiennes.

Lors de leurs recherches, ils ont pu constater que 89% des torchons contenaient des bactéries coliformes, dont 25,6% correspondent au colibacille. Les chercheurs ont également noté que les colibacilles prenaient leurs quartiers en premier lieu dans les torchons qui n'ont pas été lavés depuis longtemps. Il serait ainsi recommandé de les mettre à la lessive plus fréquemment.

Le colibacille, rappelle le site Futura Santé, est un bacille (bactérie en forme de bâtonnet), communément trouvé dans les intestins des Mammifères, humains compris. Il en existe différentes formes, dont certaines sont pathogènes, provoquant des infections intestinales, urinaires ou génitales.

Désormais, considérez-vous comme averti. 

Lire aussi:

Un «tueur de chiens» vivant dans l’eau découvert sur une plage australienne - photo
Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
La source du nouveau coronavirus pourrait se trouver hors de Chine
Tags:
Escherichia coli, torchons, bactérie, Arizona, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook