Sci-tech
URL courte
8432
S'abonner

7.000 artéfacts en pierre retrouvés en Inde au cours des vingt dernières années et dont l’âge dépasse selon certaines estimations 250.000 ans remettent à nouveau en question l’histoire de l’humanité.

Parmi ces objets mis au jour aux alentours de la ville indienne de Chennai figurent notamment des outils d'une complexité extraordinaire, qui auraient pu être utilisés pour appointer des piquets et qui représentent le «chaînon manquant» du développement des outils préhistoriques à partir des plus vielles haches en pierre dont l'âge atteint 400.000 ans, relate la revue Nature.

À en croire Shanti Pappu, du Centre for Heritage Education (Inde), la découverte laisse à croire que soit les hommes préhistoriques locaux avaient pu créer des outils beaucoup plus complexes que l'on ne l'avait pensé auparavant, soit qu'ils auraient pu entrer en contact avec les premiers hommes modernes, apparus il y a 300.000 ans et dont la technologie était à l'époque plus développée.

Toujours est-il que les archéologues n'ont pas encore réussi à mettre au jour les restes des hommes préhistoriques qui auraient pu s'en servir en l'occurrence, si bien que certains chercheurs se disent plutôt sceptique et appellent à ne pas faire de «spéculations sur rien».

Lire aussi:

Situation de Sputnik en France, Afrique et coopération: Sergueï Lavrov se livre dans une interview exclusive
Une bactérie s'échappe d’un laboratoire en Chine, près de 3.000 personnes contaminées
Une photo du nouveau maire de Bobigny avec l’épouse d'un membre du gang des Barbares suscite un tollé
Tags:
fouilles, préhistoire, archéologie, Inde
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook