Ecoutez Radio Sputnik
    Neptune

    Un moment historique: le télescope Hubble montre comment une tempête s'abat sur Neptune

    © NASA
    Sci-tech
    URL courte
    243

    Neptune n’est peut-être pas aussi grande que Jupiter ou ornée d’anneaux comme Saturne, mais elle se distingue de toutes les autres planètes de notre Système solaire par ses tempêtes et ses vents incroyablement puissants, filmés par Hubble, qui atteignent même parfois des vitesses supersoniques.

    Les conditions météorologiques orageuses de Neptune semblent provoquer des tourbillons semblables à la Grande Tache rouge de Jupiter. Bien que les tempêtes sur Neptune ne durent généralement pas plus de quelques années, cette fois les astronomes ont réussi à assister à l'évaporation d'un orage sur la surface de la planète grâce au télescope Hubble, selon un communiqué de presse de la NASA.

    En 1989, la planète a été pour la première fois approchée par la sonde Voyager 2 de la NASA. À cette époque, la sonde spatiale avait étudié les anticyclones de la planète. Plusieurs années plus tard, le télescope spatial Hubble a été utilisé pour observer les conditions météorologiques sur la planète et a fait à des découvertes fascinantes, qui pourraient servir de base à des études climatiques plus approfondies dans l'espace.

    Les tempêtes sur Neptune sont de couleur sombre en raison de la façon spécifique dont les courants de la planète fonctionnent. Il y a trois jets de vent dominants sur Neptune: l'un va d'est en ouest à l'équateur, alors que les deux autres se déplacent dans la direction opposée aux pôles de la planète.

    Les anticyclones se forment entre ces jets, tirant vers le haut des matériaux plus foncés sous les nuages. Les scientifiques ont fait des suppositions sur la façon dont une tempête se comporterait lorsqu'elle se dissiperait.

    Selon les premières hypothèses communément admises pour expliquer ce phénomène, appelé vortex, ce dernier était supposé se rapprocher du courant-jet, puis se dissiper et provoquer une explosion de l'activité des nuages, écrit Extremetech.

    En réalité, ce phénomène ne peut pas être observé par des télescopes terrestres. Cependant, Hubble montre une tempête qui dérive vers le pôle sud et qui se dissipe lentement à mesure qu'elle se rapproche de lui. C'est l'un des endroits où les vents de Neptune peuvent atteindre des vitesses supersoniques. Le vortex était de 5.000 km de diamètre quand Hubble l'a repéré pour la première fois en 2015, alors que maintenant il n'est que de 3.700 km.

    Lire aussi:

    On a découvert une planète avec l'atmosphère d'une étoile
    Découvrez ce miracle à couper le souffle caché dans l’espace (photo)
    La NASA s’apprête à lancer un «chasseur» de vie extraterrestre
    Tags:
    anticyclones, télescope, tempête, NASA
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik