Sci-tech
URL courte
6318
S'abonner

Des spécialistes américains ont annoncé avoir élevé un embryon de mouton qui contient des cellules humaines. Ils espèrent que de tels organismes pourront se substituer à des organes humains.

Une équipe de chercheurs américains a réussi à développer des embryons de mouton contenant des cellules humaines, en 28 jours, dont 21 à l'intérieur d'un mouton, ont-ils déclaré lors d'une réunion de l'Association américaine pour l'avancement des sciences (AAAS), à Austin.

Il s'agit d'une étape essentielle pour développer des embryons similaires, baptisés chimères, qui pourraient servir de transplants pour des humains.

Outre des expériences sur des moutons, les spécialistes ont déjà créé des embryons de cochon. Pourtant, selon le docteur Pablo Ross, de l'Université de Californie, ceux des moutons sont préférables.

«Pour un cochon, nous transférons 50 embryons pour un bénéficiaire, en ce qui concerne un mouton, nous transférons quatre embryons pour un bénéficiaire», a-t-il précisé.

Selon lui, certains organes de cet animal, comme le cœur ou les poumons, sont semblables à ceux des êtres humains.

Lire aussi:

Qui est l’auteur de l’attaque de Rambouillet qui a coûté la vie à une agent?
En continu. Un Tunisien abattu après avoir tué un agent de police avec un couteau à Rambouillet
«C’est tout le département qui s’embrase»: le commissariat de Trappes attaqué pendant deux heures - vidéo
Macron coupé par Poutine après un souci technique au sommet climat
Tags:
cellules, mouton, expérience, transplantation, cochon, Californie, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook