Sci-tech
URL courte
6318
S'abonner

Des spécialistes américains ont annoncé avoir élevé un embryon de mouton qui contient des cellules humaines. Ils espèrent que de tels organismes pourront se substituer à des organes humains.

Une équipe de chercheurs américains a réussi à développer des embryons de mouton contenant des cellules humaines, en 28 jours, dont 21 à l'intérieur d'un mouton, ont-ils déclaré lors d'une réunion de l'Association américaine pour l'avancement des sciences (AAAS), à Austin.

Il s'agit d'une étape essentielle pour développer des embryons similaires, baptisés chimères, qui pourraient servir de transplants pour des humains.

Outre des expériences sur des moutons, les spécialistes ont déjà créé des embryons de cochon. Pourtant, selon le docteur Pablo Ross, de l'Université de Californie, ceux des moutons sont préférables.

«Pour un cochon, nous transférons 50 embryons pour un bénéficiaire, en ce qui concerne un mouton, nous transférons quatre embryons pour un bénéficiaire», a-t-il précisé.

Selon lui, certains organes de cet animal, comme le cœur ou les poumons, sont semblables à ceux des êtres humains.

Lire aussi:

Des morts et des dizaines de blessés dans la collision de deux trains en République tchèque - images
«Pète-lui la gueule!»: Mélenchon craque complètement face à un passant – vidéo
Un plan secret anglais de 2017 prévoyait de priver les personnes âgées d’aide médicale en cas de pandémie
«Un ton grave et catastrophique»: le préfet de Guadeloupe filmé donnant des instructions polémiques – vidéo
Tags:
États-Unis, Californie, cochon, transplantation, expérience, mouton, cellules
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook