Sci-tech
URL courte
2122
S'abonner

À défaut d’élixir de jeunesse, les chercheurs se creusent la tête pour trouver des moyens pour ralentir le vieillissement. Une expérience mise en place récemment par des scientifiques portugais est censée contribuer à cette quête.

La prévention de l'accroissement pathologique du nombre de chromosomes dans les cellules, à savoir l'aneuploïdie, anomalie génétique, peut aider à lutter contre le vieillissement, ont conclu des scientifiques portugais, après avoir mis en place une expérience. Les résultats de leur étude ont été publiés sur le site BioRxiv.org.

Au cours de leur expérience sur des rongeurs de laboratoire, les scientifiques ont perturbé chez ces animaux le mécanisme responsable de la mitose, processus de la division cellulaire. Cette perturbation a mené à un vieillissement prématuré, la progéria.

Ensuite, les chercheurs ont analysé les marqueurs du vieillissement dans les cellules des fibroblastes, sécrétés par les bébés, les adultes et les vieillards. Il s'est trouvé que la protéine Forkhead box protein M1, responsable des gènes qui contrôlent la division cellulaire, est réprimée par l'organisme quand il vieillit.

L'accroissement artificiel de cette protéine dans les cellules de vieillards a contribué à cesser l'accroissement anomal des chromosomes et à la baisse des marqueurs du vieillissement.

Comme l'indiquent les chercheurs, les résultats de leur expérience doivent aider à développer des méthodes thérapeutiques de lutte contre le vieillissement. Ces méthodes seront basées sur le renforcement de l'efficacité de la mitose à l'aide de la protéine Forkhead box M.

Lire aussi:

Importante flambée des hospitalisations en France pour la première fois en plus de deux mois
Un professeur juge le décolleté d'une collégienne de 14 ans provocant, elle se sent «humiliée» - photo
20 pompiers accusés de viols sur une adolescente: la mère de Julie enrage contre la justice
Tags:
vieillissement, étude, chercheurs, Portugal
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook