Sci-tech
URL courte
192
S'abonner

À la gare de Zhengzhou, les policiers portent désormais des «lunettes intelligentes», capables de repérer des suspects dans une foule rien qu’en quelques secondes. Sun Daihui, directeur des livraisons à la société pékinoise LLVision Technology qui a mis au point la smart-caméra, intégrée dans ces lunettes, en a parlé à Sputnik.

En Chine, l'utilisation de l'intelligence artificielle se banalise, et maintenant, c'est au tour des policiers chinois de bénéficier de cette technologie. Possédant déjà un large système de caméras de surveillance sur l'ensemble de son territoire, la Chine équipe ses policiers de «lunettes intelligentes» dotées d'une caméra de reconnaissance faciale.

Les policiers chinois portent désormais des «lunettes intelligentes»
© Photo.
Les policiers chinois portent désormais des «lunettes intelligentes»

«La technologie de reconnaissance faciale est déjà utilisée assez largement tant en Chine que dans le monde en général, mais nous sommes les premiers à l'avoir intégrée dans des lunettes à l'échelle industrielle», a indiqué Sun Daihui dans un entretien accordé à Sputnik.

Les policiers chinois portent désormais des «lunettes intelligentes»
© Photo. LLVision Technology
Les policiers chinois portent désormais des «lunettes intelligentes»

Et d'ajouter que l'objectif en était entre autres d'identifier les auteurs d'actes criminels fugitifs et de déceler de potentiels individus en fuite dissimulés dans une foule.

«Les "lunettes intelligentes" sont aussi un assistant irremplaçable de la police lors du contrôle des passeports à l'aéroport, à la gare ou ailleurs, […] l'appareil identifiant les visages à l'aide d'algorithmes mathématiques et ce, même s'il s'agit de très vieilles photos», a expliqué M.Sun.

Cet appareil est connecté au fichier central de la criminalité chinoise et est capable de compiler les photos de 10.000 suspects en 100 millisecondes, et de reconnaître ces personnes dans une foule. Il est ensuite possible d'associer ces images avec les données indiquées sur les suspects dans les rapports d'enquête. Des informations peuvent également être obtenues concernant l'activité en ligne récente de ces individus.

Lire aussi:

Le ministre russe de la Défense annonce la défaite totale de Daech en Syrie
Le «caniche de Poutine»: le débat entre Trump et Biden vire au chaos
«Volonté de punir»: Macron multiplie les assassinats à l’étranger, assure une nouvelle enquête
Tags:
contrôle, lunettes, reconnaissance faciale, intelligence artificielle, photo, police, LLVision Technology, Sputnik, Sun Daihui, Zhengzhou, Pékin, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook