Ecoutez Radio Sputnik
    Un trou noir

    Ce trou noir pourrait effacer notre passé et nous permettre de modifier notre avenir

    © AFP 2018 EUROPEAN SOUTHERN OBSERVATORY
    Sci-tech
    URL courte
    221718

    D’après la plupart des astrophysiciens, dès qu’on entre dans un trou noir, nos jours sont comptés: la gravitation nous réduirait à une singularité - un espace unidimensionnel infiniment petit doté d’une énorme masse - à la vitesse de la lumière. Puis le trou noir ferait de nous des «spaghettis». Et si ce n’était pas le cas et que l’on survivait?

    Une nouvelle recherche menée à l'Université de Californie, à Berkeley, suppose non seulement que les humains pourraient survivre au passage d'un trou noir, mais aussi «radier» leur passé, laissant place à un nombre infini d'avenirs, relate le journal The Independent.

    Le physicien Peter Hintz affirme notamment que si un humain entrait dans un trou noir «relativement bénin», il pourrait se débarrasser des lois naturelles de la physique — et mieux encore — survivre. Or, il est à noter que selon les lois en question, la masse d'une étoile effondrée est pressée dans un point infiniment petit, appelée la singularité.     

    Dans le but de comprendre la discrépance entre les lois de l'Univers et le non-respect des lois des trous noirs, les physiciens ont introduit le terme théorique de la «censure cosmique». Cette théorie part du principe qu'il existe une barrière, appelé l'«horizon de Cauchy», à l'intérieur des trous noirs, au-delà de laquelle les lois de l'Univers sont formellement annulées. La barrière serait plus profonde que l'horizon des événements, frontière autour d'un trou noir à laquelle aucune lumière et aucune radiation ne peuvent échapper.

    Hintz et son équipe étudient des modèles hypothétiques, surnommée «trous noirs de type Reissner-Nordström-de Sitter» et cherchent à appliquer la théorie de la censure cosmique à ces derniers. Le chercheur soutient que ces horizons et la singularité peuvent coexister.

    À mesure que notre Univers s'étend, un trou noir a sa propre impulsion qui s'oppose faiblement à la force gravitationnelle. L'existence simultanée de ces deux effets pourrait créer une zone au-delà de l'horizon des événements où les objets seraient, d'après le site Beyondrealitynews, «déconnectés de leur passé et dépourvus d'un avenir particulier».

    Cela veut dire que si on survivait, on pourrait effacer notre passé et vivre un nombre quasi infini d'avenirs, à condition que rien d'imprévu ne se passe entre temps. 

    Lire aussi:

    Les étoiles tombent bien dans les trous noirs
    Des chercheurs ont découvert un endroit permettant à l'homme de devenir immortel
    Les trous noirs ne seraient pas ce qu'ils semblent être
    Tags:
    trou noir, espace, Peter Hintz, Univers
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik