Sci-tech
URL courte
6195
S'abonner

Le gouvernement chinois entend investir 31 milliards de dollars dans les startups nationales de production de puces électroniques pour l’intelligence artificielle. C’est une chance réelle pour la Chine de devenir le leader mondial en la matière, a déclaré à Sputnik Liu Xingliang, expert chinois en technologies internet.

Dans les universités chinoises, de plus en plus de facultés d'intelligence artificielle ouvrent à présent, a annoncé Liu Xingliang à Sputnik.

«C'est évidemment assez nouveau pour nous, bien que nous menions depuis longtemps des études dans ce domaine. Nous étudions notamment la robotique, les systèmes de reconnaissance faciale et d'autres choses, liées d'une façon ou d'une autre à l'intelligence artificielle», a indiqué l'interlocuteur de l'agence.

Les autorités chinoises ont des plans très ambitieux en matière d'intelligence artificielle qu'elles considèrent comme un nouveau moteur du développement du pays.

Un plan de développement de l'intelligence artificielle élaboré par le Conseil des affaires de l'État a pour objectif de faire de la Chine un centre majeur de l'innovation en intelligence artificielle et le leader mondial de la technologie et des applications de l'intelligence artificielle d'ici 2030.

Pour atteindre cet objectif, la Chine doit former plus de professionnels dans le secteur. Et elle s'y attèle, en améliorant notamment les mécanismes de formation, encourageant les entreprises à former des professionnels et renforçant la coopération internationale en ce qui concerne les talents.

Lire aussi:

Plus de 15.000 nouveaux cas de Covid-19 dénombrés en France en 24 heures
Voici ce que l’on risque en publiant son QR Code de vaccination sur Internet
Effondrement d'un bâtiment abritant plusieurs médias internationaux à Gaza sous les frappes israéliennes - vidéo
Le risque d'une guerre à grande échelle avec la Palestine évalué par l'ambassadeur d’Israël en Russie
Tags:
reconnaissance faciale, intelligence artificielle, Sputnik, Liu Xingliang, Chine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook