Sci-tech
URL courte
5152
S'abonner

Des taux élevés de vitamine D dans l'organisme humain pourraient diminuer le risque de cancer de 20%, d'après une nouvelle étude réalisée au Japon.

Avoir un niveau élevé de vitamine D pourrait vous protéger contre le développement de certains types de cancer, conclut une vaste étude japonaise publiée dans le British Medical Journal (BMJ).

Les auteurs de l'étude ont suivi 33.736 personnes âgées de 40 à 69 ans au cours d'une période de 16 ans. Les chercheurs ont prêté une attention particulière aux taux de vitamine D de ces individus sans oublier les autres facteurs de risque du cancer dont l'âge, le poids, le tabagisme ou la consommation d'alcool.

Au total, 3.301 cas de cancer ont été diagnostiqués pendant les travaux. Or, des niveaux supérieurs de vitamine D ont été associés à 20% de risque en moins de développer un cancer chez les hommes aussi bien que chez les femmes.

La vitamine D s'est avérée surtout protectrice lorsqu'il s'agit du cancer du foie, avec un risque abaissé de 30 à 50% chez les hommes. Pourtant, pour le cancer du poumon ou celui de la prostate, aucune association n'a pu être formulée.

Les auteurs de l'étude soulignent également que l'effet anti-cancer de la vitamine D pourrait agir jusqu'à un certain seuil mais au-delà d'un certain niveau il n'aurait pas d'avantages supplémentaires.

Lire aussi:

Miss France 2020 sauvée par les pompiers lors d’un incendie dans son immeuble à Paris
Un épidémiologiste croit savoir les causes de la mortalité plutôt faible du Covid-19 en Allemagne
Cet aliment contribuerait au vieillissement des artères et à l’apparition de maladies cardiaques
Christine Lagarde précise comment la crise va «changer profondément» les économies
Tags:
vitamines, cancer, alcool, tabagisme
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook