Sci-tech
URL courte
110
S'abonner

Des chercheurs ont identifié des gènes spécifiques qui pourraient déclencher les problèmes du sommeil et confirmé que l'insomnie était partiellement héréditaire.

Les scientifiques semblent avoir établi les gènes capables de provoquer des troubles du sommeil, est-il dit dans une étude parue sur le site EurekAlert!

Des chercheurs de l'Université de Californie à San Diego ont étudié les échantillons d'ADN de plus de 33.000 militaires américains qui ont été divisés en groupes selon leur origine européenne, africaine ou latino-américaine.

Ils ont établi un lien génétique entre l'insomnie et plusieurs maladies, par exemple, le diabète de type 2, ainsi que, chez les Américains d'origine européenne, entre l'insomnie et la dépression.

«La corrélation génétique entre l'insomnie et les troubles psychiques, tels que la dépression, ainsi que les maladies comme le diabète de type 2 suppose une prédisposition génétique à ces maladies allant souvent de pair», a précisé l'un des auteurs de l'étude, Murray Stein.

Des études réalisées précédemment sur les jumeaux ont prouvé que certains traits relatifs au sommeil, y compris l'insomnie, étaient héritables, rappelle le site.

«Une meilleure compréhension des bases moléculaires de l'insomnie sera déterminante pour le développement de nouveaux traitements», a indiqué Murray Stein.

Lire aussi:

Deux morts et plus de 160 blessés dans l'effondrement d’une tribune dans une synagogue près de Jérusalem - vidéos
Israël fait face au rythme le plus élevé de roquettes jamais tirées vers son territoire, selon l'armée
Plusieurs blessés dans une attaque à la voiture bélier à Jérusalem-Est
En continu: 192 victimes dans la bande de Gaza, Netanyahou évoque plus de 1.500 cibles atteintes
Tags:
insomnie, diabète, troubles psychiques, sommeil, Californie, San Diego, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook