Sci-tech
URL courte
12 0 0
S'abonner

La durée et la qualité de sommeil influencent directement la satisfaction sexuelle et vice-versa, a raconté au portail The Conversation Laurie Mintz, professeur à l’Université de Floride.

La qualité de notre vie sexuelle dépend de la durée de notre sommeil, indique Laurie Mintz, professeur à l'Université de Floride, citée par le portail The Conversation.

Selon Mme Mintz, un Américain adulte sur trois est en manque de sommeil. Par ailleurs, 31% des Américains et 45% Américaines ne sont pas satisfaits de leur vie sexuelle.

Qualité du sommeil et satisfaction sexuelle sont interdépendantes, a ajouté la professeur.

«Nous dormons et avons des relations sexuelles habituellement dans le même lieu: notre chambre à coucher. Un fait moins évident mais plus important est que manque de sommeil et manque de sexe ont plusieurs causes sous-jacentes communes, dont le stress», a souligné Mme.Mintz.

Nous sommes donc prisonniers d'un cercle vicieux. Le manque de sommeil provoque des problèmes sexuels et le manque de sexe, des problèmes de sommeil. Une bonne nuit de sommeil peut augmenter l'intérêt pour le sexe quand une nuit de sommeil réparateur peut résulter d'une relation sexuelle satisfaisante, a-t-elle expliqué.

Ainsi que le rappelle Mme Mintz, des scientifiques de l'Université du Michigan sont, quant à eux, parvenus à la conclusion qu'une heure supplémentaire de sommeil chez les femmes améliorent de 14% leurs chances d'avoir une relation sexuelle au cours des jours suivants.

Lire aussi:

Un couple gagne pour la deuxième fois au loto en 35 ans, voici leur secret
Deux millions de Français contaminés par le Covid-19, affirme une étude britannique
Le préfet de Paris estime que les personnes en réanimation sont celles qui n'ont pas respecté le confinement
Covid-19: «Président africain cherche clinique européenne?» Revenez une autre fois!
Tags:
santé, chercheurs, stress, sexe, sommeil, Floride
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook