Sci-tech
URL courte
4102
S'abonner

Si vous vous êtes déjà interrogés sur le secret de la «cascade de sang» en Antarctique, des chercheurs semblent pouvoir enfin lever le voile sur sa nature, après avoir effectué de nombreuses recherches sur ce mystère qui passionne les scientifiques depuis plus d’un siècle.

La «cascade de sang» qui se jette depuis le glacier Taylor, dans les vallées sèches de McMurdodans dans l'Antarctique orientale, a éveillé la curiosité de scientifiques depuis plus de 100 ans. Appelé ainsi pour la couleur rouge sang de ses eaux, cette cascade a fait l'objet de multiples recherches visant à connaître sa nature.

De nombreuses hypothèses ont été avancées jusqu'à ce que des scientifiques de l'Université de l'Alaska de Fairbanks ne s'approchent enfin de la solution, écrit le Daily Star.

Des nuages
© Sputnik . Alexander Kryazhev/Vladimir Sergeev
Alors qu'initialement il était estimé que la couleur rouge de l'eau était due à la présence d'algues microscopiques, cette hypothèse a été rejetée en 2003 lorsque des chercheurs ont réussi à établir que cette couleur provenait plutôt de la présence dans l'eau de fractions de sideroxyde.

Alors des spécialistes ont fait l'hypothèse que l'eau rouge pourrait représenter ce qui restait d'un ancien lac salé, dont l'âge était alors estimé à cinq millions d'années.

Aujourd'hui, les chercheurs de l'Université de l'Alaska de Fairbanks et du Colorado College ont établi à l'aide d'un radar que l'eau s'écoulait par un système de tunnels d'un immense lac souterrain, caché sous une carapace de glace pendant près d'un million d'années.

Ce dépôt rougeâtre a été découvert par le géologue Thomas Griffith Taylor en 1911 dans la vallée qui porte son nom, la vallée de Taylor.

Lire aussi:

Un ancien ministre de Hollande et Mitterrand entendu sur des accusations de viols sur mineur
Les États-Unis s’abstiennent de partager leurs vaccins anti-Covid avec d’autres pays
Une boule de titane pesant 41 kg et présentant des écritures cyrilliques trouvée sur une plage aux Bahamas
Carla Bruni réagit à la condamnation de Nicolas Sarkozy
Tags:
sang, cascade, chercheurs, science, Antarctique
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook