Sci-tech
URL courte
0140
S'abonner

Des scientifiques de l’Université de l’Est de la Finlande ont démontré que la nourriture riche en acides gras polyinsaturées Oméga-6 était susceptible de réduire les risques de développement de maladies cardio-vasculaires causes de nombreux décès prématurés.

Une équipe de chercheurs finlandais a minutieusement étudié le taux d'Oméga-6 dans le sang de 2.480 hommes, dont l'âge variait entre 42 et 60 ans, afin d'établir une corrélation entre ces substances et la probabilité d'une maladie cardio-vasculaire, relate le site d'actualités scientifiques EurekAlert.

Les chercheurs ont observé les personnes concernées pendant vingt-deux ans, au cours desquels 1.143 patients sont morts suite à une maladie cardio-vasculaire.

Ainsi, il s'est avéré que le risque de décès prématuré et de maladie cardio-vasculaire était 43% plus bas chez les hommes ayant dans leur sang un taux très élevé d'acide linoléique. Un effet similaire, bien que plus faible, a été établi avec l'acide arachidonique, soulignent les scientifiques.

Il est à noter que le taux d'Oméga-6, dont les acides linoléique et arachidonique font partie, dépend largement du régime alimentaire d'un patient. À titre d'exemple, certaines huiles végétales, noix et grains contiennent de l'acide linoléique.

Auparavant, les scientifiques avaient supposé que les acides gras polyinsaturés favorisaient, en dépit de leur impact bénéfique, le développement de maladies chroniques, car l'acide linoléique se transforme dans l'organisme humain en acide arachidonique, qui se transforme à son tour en substances susceptible de déclencher une inflammation

Lire aussi:

Algérie: Abdelaziz Bouteflika, fin «pathétique et tragique» d’un dirigeant qui a marqué son temps
«Impensable d'avancer»: la France passe l’éponge sur l’accord de libre-échange entre l’UE et l’Australie
Un projet de loi de prolongation du pass sanitaire devrait être présenté le 13 octobre
En continu: un étudiant tue six personnes et en blesse plusieurs autres dans une université russe
Tags:
Finlande, science, décès, maladies
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook