Ecoutez Radio Sputnik
    sommeil

    Cet organe serait responsable du syndrome de fatigue chronique

    CC0
    Sci-tech
    URL courte
    486

    Des chercheurs ont découvert un nouvel indicateur biologique responsable du mystérieux syndrome de fatigue chronique (SFC). Selon eux, les patients atteints de cette maladie produisent dans leur organisme moins d’hormones thyroïdiennes. Néanmoins, l’origine du SFC demeure toujours inconnue.

    Une équipe de scientifiques sous la houlette de Begoña Ruiz-Núñez (Centre hospitalier universitaire de Groningen, Pays-Bas) a réussi à découvrir un nouvel indicateur biologique susceptible de favoriser le développement du SFC. Selon les résultats des recherches, il s'agirait du dysfonctionnement de la glande tyroïde, relate le magazine Scinexx.

    Les chercheurs ont notamment remarqué que certains syndromes typiques du SFC étaient également observables chez les patients atteints d'une hypothyroïdie, qui se caractérise entre autres par le manque de certaines hormones. Ainsi, les scientifiques ont supposé qu'un tel disfonctionnement de la glande tyroïde pourrait être à l'origine du SFC.

    Pour donner du poids à leur hypothèse, les chercheurs ont minutieusement examiné 98 patients atteints du SFC et 99 personnes en bonne santé en guise de référence.

    Aussi, ils ont pu constater que le sérum sanguin des représentants du premier groupe avait des quantités plus faibles de certaines hormones importantes de la glande tyroïde, dont notamment la triiodothyronine (T3) et thyroxine (T4). Dans le même temps, les personnes concernées bénéficient d'une concentration normale de thyréostimuline (TSH), qui stimule la glande thyroïde pour qu'elle produise et libère les hormones thyroïdiennes, notamment en cas d'hypothyroïdie. Or, en cas de SFC, ce mécanisme ne fonctionnerait pas de façon optimale.

    En outre, les chercheurs ont observé un taux d'iode relativement faible dans l'urine des personnes concernées, qui souffraient entre autres d'inflammations chroniques.

    Les recherches ne font toutefois que commencer et les scientifiques espèrent découvrir un jour l'origine mystérieuse de ce fléau du XXIème siècle.

    Lire aussi:

    Les scientifiques révèlent les origines de la passion pour les friandises
    Le moyen de maintenir sa ligne tout en mangeant au fast food découvert
    Combattre le diabète avec un smartphone? C’est possible!
    Tags:
    syndrome de fatigue chronique (SFC), fatigue, recherches, médecine, Hollande
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik