Ecoutez Radio Sputnik
    Vieillesse

    L’immortalité à portée de main? Des scientifiques découvrent une enzyme prometteuse

    © Photo. Pixabay
    Sci-tech
    URL courte
    6177

    Si le phénomène de l’immortalité laisse la science perplexe, des biologistes russes et européens ont compris le mécanisme du fonctionnement du «cœur» de télomérase, une enzyme dont l’interaction dans l’organisme d’un adulte serait capable de rendre ses cellules immortelles.

    Les cellules d'un embryon ainsi que les cellules souches sont pratiquement immortelles du point de vue de la biologie, ayant la capacité de se diviser sans limites et vivre presque éternellement dans un milieu approprié. Dans le même temps, les cellules d'un adulte perdent leur capacité de se diviser suite à 40 ou 50 cycles, entrant ainsi dans la phase de vieillissement.

    Ces différences sont liées au fait que chaque division de cellules amène à la réduction de la durée de leurs chromosomes, dont les bouts sont marqués par des segments répétitifs, les télomères. Lorsque la quantité de télomère devient insuffisante, la cellule arrête de participer à la vie de l'organisme ce qui, selon des chercheurs, le protège du développement du cancer.

    Après avoir effectué de nombreuses recherches, des biologistes russes et européens ont compris le mécanisme du fonctionnement du «cœur» de télomérase, une enzyme dont l'interaction dans l'organisme d'un adulte serait capable de rendre ses cellules immortelles, écrit la revue Nucleic Acids Research.

    Ainsi, les spécialiste ont étudié la structure d'une partie centrale du ferment afin de comprendre comment il interagit avec des molécules d'acide ribonucléique (ARN) et d'ADN lorsque des télomères se rallongent dans les cellules solitaires des levures.

    Comme l'explique Elena Rodina, spécialiste de l'Université d'État Lomonossov de Moscou, ce processus n'a jamais lieu dans les cellules cancéreuses et embryonales, puisqu'à chaque division leurs télomères se rallongent grâce à la télomérase.

    Les gènes qui sont responsables de l'assemblage de ces protéines sont «débranchés» dans les cellules adultes, mais des scientifiques réfléchissent au moyen de les «inclure» d'une manière forcée ou par le biais de la création d'un analogue artificiel, ce qui pourrait, selon eux, prolonger la vie humaine.

    «Ces données nous rapprochent de la compréhension de la construction, du fonctionnement et de la régulation de la télomérase. Dans l'avenir, elles pourront être utilisées lors de la création de médicaments qui augmenteront l'activité de la télomérase et, donc, augmenteront la durée de vie des cellules tout en privant les cellules cancéreuses de l'immortalité», a conclu Mme Rodina.

    Lire aussi:

    Des chercheurs veulent créer un remède universel contre le vieillissement et le cancer
    Un pas vers l'immortalité? Les chercheurs trouvent un moyen de ralentir le vieillissement
    Une substance capable «d’endormir» les cellules cancéreuses inventée
    Tags:
    immortalité, vieillissement, cellules souches, chercheurs, science
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik