Sci-tech
URL courte
5412
S'abonner

L’ivermectine, un médicament permettant de traiter l’onchocercose (cécité des rivières), serait aussi efficace pour tuer les moustiques qui s’en prennent aux êtres humains.

Un groupe international de médecins kényans, américains et britanniques ont découvert que la consommation d'ivermectine, un médicament permettant de traiter l'onchocercose (cécité des rivières) ainsi que les parasitoses, entraîne la mort des moustiques, rapporte la revue Tech Times.

Pour arriver à ce constat, les chercheurs ont eu recours à 140 bénévoles kényans souffrant du paludisme. Pendant trois jours, les bénévoles ont été invités à prendre entre 600 et 300 milligrammes d'ivermectine. Par la suite, leur sang était proposé à des moustiques.

Cette expérience a permis de constater que même avec une faible dose de ce médicament, le sang reste toxique pour ces parasites pendant 28 jours. Ainsi, 97% de moustiques ayant goûté à ce sang sont morts au cours des deux semaines suivantes.

Les scientifiques notent néanmoins quelques effets secondaires et font part de leur espoir que ce médicament puisse être efficace dans la lutte contre le paludisme.

Lire aussi:

Un garçon de 12 ans laisse son chiot sur le seuil d'un refuge avec une note déchirante - photos
Coronavirus: deux nouveaux cas recensés en France
Un scénario militaire pour «reprendre la Crimée» à la Russie? L’Ukraine a tranché
Ce célèbre Français a perdu près de 5 milliards de dollars en 24h à cause du coronavirus
Tags:
expérience, santé, chercheurs, science, moustiques
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook