Ecoutez Radio Sputnik
    Un drone

    Pigeon voyageur aux ailes de plastique: quels métiers exercent déjà les drones?

    CC0
    Sci-tech
    URL courte
    152

    Les drones sont faits pour rester. Non seulement, ils réalisent des missions de surveillance et frappent l’ennemi, mais aussi livrent une pizza et même remplacent les mannequins sur les podiums. L’époque du drone, c’est déjà aujourd’hui, et en voici les exemples les plus marquants!

    Les drones sont un secteur d'activité en plein essor. Quel que soit le domaine, une chose est claire: ces appareils robotisés pénètrent même dans les industries les plus conservatrices.

    Dans le ciel comme à la guerre

    Les missions traditionnelles des militaires vont-elles évoluer? Avec l'arrivée des drones, la réponse à cette question est évidente. Déjà de nos jours, les drones effectuent des vols de renseignement, de surveillance et de reconnaissance et des missions d'appui effectuées avec des bombes et des missiles air-sol.

    Par exemple, le drone Orlan-10 dans l'armée russe, possède un rayon d'action de 120 km et une autonomie de vol de 10 heures. Il est destiné à mener des missions de reconnaissance optique et radio, guider les tirs d'artillerie, à brouiller les signaux GSM des téléphones portables. Le système Orlan lancé par catapulte peut transporter des modules interchangeables équipés d'une caméra thermique, d'une caméra vidéo gyro-stabilisée, d'un appareil photo et de systèmes de transmission.

    Lancement d'un drone Orlan-10
    © Sputnik . Evgeny Biyatov
    Lancement d'un drone Orlan-10

    Cette année, les États-Unis envoient fréquemment des drones RQ-4B pour surveiller les républiques autoproclamées de Donetsk et de Lougansk et le territoire russe (la Crimée, le territoire de Krasnodar et les régions frontalières des pays baltes). Rien que depuis début mars, des drones de ce type ont réalisé au moins 20 vols dont 11 près de la ligne de démarcation dans le Donbass, sept près de la côte russe de la mer Noire et deux dans la région de la Baltique.

    De plus, dans sa lutte antiterroriste en Syrie, l'armée russe a bénéficié de drones pour frapper l'ennemi et recueillir des données.

    Est-ce… de l'art?

    Les drones peuvent même être utilisés pour créer des œuvres d'art uniques, quoiqu'étranges. Pour exemple de cet usage créatif, le travail de cet artiste néerlandais qui a transformé le cadavre de son chat décédé Oliver en drone. Grâce à cela, plusieurs internautes se souviendront d'Oliver, qui a perdu la vie sous les roues de la voiture et est ressuscité entre les hélices d'un drone.

    Le dîner est servi!

    L'un des domaines les plus évidents de l'utilisation des drones c'est la livraison de biens et de courrier. Après tout, en conditions urbaines, un petit «pigeon voyageur aux ailes de plastique» accomplira cette tâche beaucoup plus rapidement qu'un courrier qui doit se déplacer le long des rues ou utiliser les transports en commun.

    Les ingénieurs d'Amazon ont même développé un drone capable de reconnaître les gestes humains: ainsi, un pouce levé sera perçu comme un signe d'approbation, et de grands gestes comme un signal de menace. Selon la société, une telle fonction sera nécessaire pour que le drone puisse «communiquer» de manière indépendante avec les destinataires de la commande.

    Le temps des mannequins sur les podiums est passé

    À l'occasion de la Fashion Week de Milan en février, Dolce & Gabbana a fait défiler des drones sur le podium. La marque de luxe a présenté sa nouvelle collection de sacs grâce à des engins volants équipés de caméras.

    Les événements vus du ciel

    Le journalisme moderne ainsi que les tournages vidéo en général sont aussi fortement renforcés par le développement des drones. L'idée d'utiliser des drones pour présenter la scène sous un nouvel angle a élevé le journalisme à un nouveau niveau.

    Le concept d'utilisation de drones a été approuvé par de nombreuses écoles de journalisme. Un avantage important des drones réside dans la possibilité d'offrir une image directement à partir de l'épicentre des événements sans danger pour la vie et la santé de l'opérateur, notamment dans les zones à haut risque, par exemple, au cours des opérations militaires ou dans les zones contaminées.

    Des secours plus rapides

    Une catastrophe naturelle à grande échelle peut souvent s'avérer être une catastrophe qui cause des décès, des blessés, des destructions de bâtiments et d'infrastructures.

    En raison de leurs avantages, les drones sont largement utilisés par les services de secours: il est beaucoup plus facile de rechercher des personnes disparues avec un petit robot qui utilise également une caméra thermique pour détecter les sources de chaleur même à travers les obstacles. La même chose s'applique à différents espaces difficiles d'accès.

    Le gouvernement américain a utilisé des drones pour trouver des survivants et livrer des médicaments lors du tremblement de terre en Haïti, réduisant ainsi les risques pour les secouristes dans les zones dangereuses.

    Les drones agricoles

    Les robots modernisent considérablement le secteur agricole. Aujourd'hui, les drones agricoles sont très répandus au Japon: ils sont en charge des récoltes, ils surveillent les animaux et ils dispersent des pesticides.

    En mars, la société américaine Walmart a annoncé son intention d'utiliser des drones pour la production de produits végétaux. Certains drones seront censé identifier les zones touchées par les nuisibles, d'autres vont polliniser les plantes. La troisième catégorie de drones permettra de recueillir des statistiques sur la santé des produits cultivés. En utilisant des caméras et des capteurs, les drones seront capables de reconnaître l'état des végétaux. Si nécessaire, les appareils chasseront les insectes et les oiseaux.

    Des projets similaires existent en Russie: en 2016, des représentants de l'Institut Central Aérohydrodynamique ont commencé à tester un drone capable de soulever de 50 à 200 kilogrammes de charge et de voler à des vitesses allant jusqu'à 70 km/h.

    Un regard vers l'avenir

    Évidemment, les drones ont déjà changé la donne dans le domaine de la technologie: bientôt ils pénétreront dans la vie quotidienne et seront omniprésents. De nombreux projets ambitieux sont en train d'être élaborés par des compagnies d'électronique sur l'utilisation de drones.

    En Australie, les autorités ont trouvé un moyen fiable de détecter les requins et d'autres prédateurs sous-marins. Un projet prévoit d'utiliser des drones Little Ripper pour observer les plages australiennes où l'apparition de requins est plus fréquente. Les drones les photographieront et enverront les images à un système d'intelligence artificielle capable d'identifier les requins en temps réel avec une précision allant jusqu'à 90%. La société Little Ripper développe également un «répulsif» électronique censé écarter les requins des nageurs jusqu'à ce que les sauveteurs interviennent.

    Une start-up lettone a lancé un projet qui suggère d'envoyer des drones pour éteindre les incendies et nettoyer les turbines.

    Les ingénieurs moscovites ont présenté récemment un nouveau drone «Pélican» qui peut être utilisé dans de nombreux domaines: livraison, sauvetage, sécurité, agriculture. Notamment, ces drones patrouilleront au-dessus des étangs et des rivières d'une ville et transmettront des données aux services de secours. En cas d'accident, un drone pourra laisser tomber des gilets de sauvetage dans l'eau.

    Ce ne sont que quelques gouttes d'eau dans l'océan des projets avec des drones. Il faut bien comprendre: avec le développement follement rapide des technologies et leur introduction dans la vie quotidienne, l'avenir, ce n'est pas demain, c'est aujourd'hui!

    Lire aussi:

    Attaques terroristes des bases russes en Syrie: qui a fourni les drones?
    Quels moyens de défense face aux drones?
    Moscou s'apprête à remplacer ses coursiers par des drones
    Tags:
    sauvetage, sauveteurs, drone, agriculture, Japon, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik