Ecoutez Radio Sputnik
    Requin

    Le vrai danger de ce monstre marin: pourquoi il ne faut pas se fier au «lobby pro-requins»

    © Sputnik. Ilya Pitalev
    Sci-tech
    URL courte
    Ekaterina Yanson
    11270

    Requin-bouledogue, requin cuivre, requin pointe blanche - il en existe à peu près 400 sous-espèces, mais sont-elles bien connues? Si vous commencez déjà à prévoir vos vacances estivales au bord de la mer ou de l'océan, il vous sera peut-être utile de mieux connaître cet habitant des profondeurs que les touristes redoutent.

    Grands, terrifiants, sanguinaires — tels sont les qualificatifs fréquemment employés pour décrire les requins. Mais sont-ils vraiment ainsi? Petit point des idées reçues sur cette espèce en prévision de la période des vacances d'été que certains préparent déjà.

    Les requins habitent-ils uniquement dans les océans?

    Tandis que la plupart de ces poissons passent leur vie dans les eaux salées océaniques, il en existe certains qui peuvent habiter tant dans l'eau douce que salée. Le requin-bouledogue en fait partie. Si les eaux fluviales se troublent, le requin peut les sonder grâce à ses dents.

    Peuvent-ils sentir le sang à de grandes distances?

    Le fait que les requins soient capables de détecter une goutte de sang à une distance de plus d'un kilomètre n'est qu'un mythe, estiment des chercheurs. Le requin possède presque la même capacité sensorielle que d'autres poissons et est capable de sentir les odeurs à une concentration comprise entre une partie par 25 millions et une partie par 10 milliards, ceci dépendant de la matière et de l'espèce de requin. Au maximum, cela revient à une goutte de sang dans une petite piscine.

    Tous les requins sont-ils des mangeurs d'hommes?

    Les humains ne servent pas de nourriture pour les requins, indique le Fonds mondial pour la nature (WWF). Les requins impliqués dans des attaques d'hommes chassent souvent des proies de taille comparables aux hommes, tels que les phoques ou les dauphins, mais pas notre espèce en elle-même. En effet, la majorité des espèces de requins mangent du poisson ou des invertébrés, comme le calamar ou les palourdes.

    De même, les requins adoptent divers comportements alimentaires selon leur sous-espèce. Par exemple, le requin-baleine «filtre» le plancton à travers ses branchies, tandis que le requin-nourrice atlantique semble «inhaler» les aliments dans sa bouche.

    Les attaques de requins sont-elles fréquentes?

    Malgré qu'il faille toujours être vigilant dans les eaux qui peuvent potentiellement abriter des requins, les attaques de ces poissons ne sont pas si fréquentes. En 2017, 88 attaques ont été signalées dans le monde dont cinq ont été mortelles, selon le dossier international sur les attaques de requins de l'Université de Floride (International Shark Attack File). Ce chiffre de l'année écoulée est dans la moyenne.

    Le WWF précise de son côté qu'en 2016 quatre personnes sont décédées à la suite d'une attaque de requin, alors que quelque 100 millions de requins sont tués annuellement par l'homme.

    En gros, il est plus probable d'être victime de la foudre que d'une attaque de requin, indique le WWF. Rien qu'aux États-Unis, la foudre frappe 25 millions de fois et tue en moyenne 49 personnes par an, selon le Service météorologique national (NWS). Dans le monde, 2.000 personnes trouvent la mort chaque année de cette manière, selon certaines estimations.

    Tous les requins ne sont pas si grands

    Parmi les 400 espèces de requins existantes, l'image du requin blanc, le plus grand (de quatre mètres de long voire parfois plus), semble être gravée dans les esprits, alors qu'il y a des sous-espèces dont les dimensions s'avèrent largement inférieures à l'homme. En guise d'exemple, le Etmopterus perryi mesure à l'âge adulte une vingtaine de centimètres seulement. Par conséquent, les pêcheurs ont même tendance à les relâcher à cause de leur taille.

    Ensuite, tous les requins n'ont pas la bouche pleine de grosses dents pointues capables de déchirer facilement la chair. Le requin pèlerin a de minuscules dents qu'il n'utilise même pas pour se nourrir et le requin dormeur cornu se sert de ses molaires pour écraser les proies à carapace dure.

    Lire aussi:

    Les plages où l’on risque de finir dans l’estomac d’un requin
    Top-7 des rencontres avec des requins qui ont donné le frisson en 2017 (vidéos)
    Entre les dents d’un requin: moyens plus ou moins efficaces d’y survivre (images)
    Tags:
    coup de foudre, espèces animales, sang, attaque, mythes, mer, requins, décès, chercheurs, océan, danger, victimes
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik