Ecoutez Radio Sputnik
    Couple

    «Dangereusement heureux»: comment les émotions affectent notre santé

    CC0 / pixabay
    Sci-tech
    URL courte
    Nadine Gordienko
    1150

    La peur au ventre, sentir monter la colère, la tristesse qui serre le cœur. Le lien entre les émotions et l’état de santé aussi bien physique que moral de l’individu est déjà bel et bien connu par les scientifiques. Le point sur comment nos émotions pourraient améliorer notre santé ou, bien au contraire, avoir un effet négatif sur elle.

    75% des problèmes de santé sont causés par des émotions, affirme une association médicale américaine.

    «Il y a de plus en plus de preuves qui montrent que les maladies dans le corps sont des émotions piégées qui nous affectent physiquement. En libérant les émotions négatives supprimées, refoulées, et prises au piège, nous pouvons guérir notre corps et notre esprit», peut-on lire dans un article publié sur ce portail consacré aux problèmes de santé.

    Néanmoins, la plupart des gens se demandent rarement comment les pensées influencent notre santé et notre corps, tout en oubliant que la connexion corps-esprit est beaucoup plus forte que ce que nous pensons. Comment les émotions impactent donc notre santé?

    «De l'amour, de la joie, de la bonne humeur…»: quel impact ont les émotions positives?

    La joie entretient la santé, dit le vieil adage français.

    En effet, après avoir effectué des recherches de longue haleine, dont les résultats ont été publiés dans la revue Emotion de l'American Psychological Association, les chercheurs de l'Université américaine Cornell, dirigés par Anthony Ong, ont conclu que ressentir régulièrement des sensations positives différentes comme l'excitation, l'amusement, la joie ou la fierté aurait aussi un impact important.

    Au cours de leur recherche, ces spécialistes américains ont demandé à 175 volontaires âgés entre 40 et 65 ans de tenir un journal émotionnel pendant un mois. Ils devaient choisir leur état d'âme parmi 16 émotions positives différentes et dire s'ils se sentaient enthousiastes, intéressés, déterminés, excités, amusés, inspirés, alertes, actifs, forts, fiers, attentifs, heureux, détendus, joyeux, à l'aise, ou calmes. Six mois plus tard, les chercheurs ont prélevé des échantillons de sang pour calculer le niveau d'inflammation du corps. Les résultats obtenus ont également montré que la diversité des émotions positives était liée à une baisse des niveaux d'inflammation systémique de l'organisme. Cette diminution, quant à elle, aidait à réduire les risques de maladies chroniques comme le diabète, l'obésité et les troubles cardiovasculaires.

    En outre, le cardiologue Michael Miller a découvert en 2005 que le rire dilate les artères et augmente la circulation sanguine, diminuant, entre autres, les risques de maladies cardiovasculaires.

    De plus, de nombreuses études, réalisées par des chercheurs américains ont permis de constater que ceux qui étaient heureux en ménage avaient une pression artérielle moins élevée, des taux de cholestérol plus bas et moins de kilos superflus. En revanche, les problèmes dans le couple étaient à l'origine de nombreux troubles dans le fonctionnement du système cardio-vasculaire.

    Par ailleurs, comme l'indique ce portail dédié à la psychologie, il a été vérifié scientifiquement que la pensée positive et les bonnes émotions, comme le bonheur, la joie, le rire libèrent des hormones responsables du renforcement du système immunitaire de l'individu.

    Selon les recherches de Cohen, cité par le portail Psychologies.com, les individus stressés sont exposés directement au virus du rhume.

    La revue féminine Femme actuelle, dresse également sa liste d'émotions positives et leur influence sur la santé humaine.

    Dans la synthèse publiée, on peut voir que pour les chercheurs des sentiments comme l'amitié, l'amour, la générosité, l'optimisme, la confiance jouent un rôle important dans le maintien d'une meilleure forme physique et psychologique.

    «Bonjour, tristesse…»: quel lien entre les pensées négatives et le corps?

    Si l'impact des émotions positives sur notre santé est important, celui des pensées négatives pourrait être encore plus grave. Les émotions négatives éprouvées constamment nuisent considérablement à la santé de l'individu.

    Ainsi, comme l'explique le portail Améliore ta santé, «notre être émotionnel peut dériver de quelques gênes physiques qui peuvent nous indiquer que nous sommes en train de traverser un moment difficile au cours duquel les émotions et les pensées négatives nous envahissent».

    Le portail présente toute une liste de sensations douloureuses qui pourraient être le résultat d'un stress permanent ou d'autres émotions négatives.

    Par exemple, sentir des douleurs dans le cou de façon constante pourrait indiquer que nous sommes dans l'incapacité de voir différentes perspectives. Une sensation de douleur inexplicable aux hanches peut montrer que nous sommes envahis par la peur, et que nous ne nous sentons pas en capacité de prendre des décisions importantes. Quand nous traversons un moment ou une situation qui nous met en colère, un effet biochimique se produit dans notre corps, et nous fait augmenter les niveaux d'adrénaline, lit-on également.

    Par ailleurs, les dangers des émotions négatives ne s'arrêtent pas là. D'après le portail Pure santé, se référant aux chercheurs australiens, une crise cardiaque peut être déclenchée par un accès de colère intense. Selon eux, une grosse colère multiplie par 8,5 le risque de crise cardiaque dans les deux heures qui suivent.

    «C'est lorsque les émotions négatives sont refoulées qu'elles causent le plus de tort. Il est donc important de les identifier, de les accepter puis de s'en défaire. En lâchant prise et en vous libérant des émotions négatives, vous facilitez votre guérison. Le traitement médicamenteux deviendra aussi plus efficace», selon le portail Objectif santé.

    Quelques conseils à ne pas négliger

    S'il est impossible de vivre sa vie sans être obligé de faire face à des émotions négatives, les scientifiques proposent quelques conseils pour minimiser les risques pour la santé.

    Ainsi, le Journal of Personality and Social Psychology montre que les personnes qui n'acceptent pas les émotions négatives sont plus susceptibles de souffrir de troubles de l'humeur, tandis que celles qui les acceptent arrivent mieux à gérer le stress et, par conséquent, souffrent moins de troubles de la santé.

    De plus, la psychologue américaine Lisa Feldman Barrett, citée par le quotidien New York Times, appelle à exprimer ses émotions et ne pas les dissimuler au fond de soi. Selon elle, le fait de détailler son expérience émotionnelle, qu'elle soit positive ou négative, serait bénéfique pour la santé.

    Finalement, le portail Therapeutes Magazine, conseille d'apaiser les émotions par la respiration.
    «Lorsque nous sommes stressés, notre respiration s'accélère. Lorsque nous sommes détendus, elle reprend son rythme naturel. La vie émotionnelle influe sur la respiration, et la respiration va influer sur les émotions. En portant toute son attention sur la respiration, elle va agir à la façon d'un médicament anti-stress», lit-on dans un article publié sur ce portail.

    Finalement, une bonne dose d'optimisme sera toujours utile pour améliorer notre santé émotionnelle et physique.

    Lire aussi:

    C’est officiel: les gens heureux vivent plus longtemps
    Rien à voir avec la folie: se parler à soi-même est bon pour la santé mentale
    Les chercheurs russes ont appris à lire entre les lignes des messages sur Internet
    Tags:
    chercheurs, science, santé, émotions
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik