Ecoutez Radio Sputnik
    La Sainte Trinité

    Et si le Dieu de l’Ancien testament avait eu une épouse?

    © Sputnik . Oleg Lastochkin
    Sci-tech
    URL courte
    17197

    Les récentes découvertes extraordinaires faites à Kuntillet Ajrud, un site archéologique situé au nord-est de la péninsule du Sinaï, semblent porter atteinte à l'un des fondements du judaïsme tel que nous le connaissons, à savoir la vie intime du Dieu de l’Ancien testament.

    Plus de quatre décennies après sa découverte, une petite colline dans le désert du Sinaï, Kuntillet Ajrud, n'a de cesse de fasciner les archéologues. Ainsi, il semblerait que «le Seigneur notre Dieu» ne soit pas «le seul et unique Dieu». Il aurait peut-être même eu une épouse à en juger sur le «portrait» unique de la divinité juive que les archéologues ont découvert sur le site, qui pourrait être la seule représentation existante d'YHWH (Yahvé), relate le journal israélien Haaretz.

    L'image en question montre deux hommes (ou un seul homme en mouvement) et une femme couronnés et dessinés de façon primitive. Les hommes ont soit une queue soit un gros pénis, ainsi que l'inscription «Yahweh et son Asherah» au-dessus de leurs têtes.

    Certains chercheurs israéliens en la matière, notamment le Dr Yigal Bin Nun, auteur du livre Une brève histoire de YHWH, affirment qu'il s'agirait bel et bien du Dieu de l'Ancien testament et son épouse, alors que les professeurs Tallay Ornan et Shmuel Ahituv s'y opposent fermement. Ils pensent que ces figures montrent le dieu égyptien du foyer Bes, et non pas YHWH, le Dieu juif.

    «Bes était la divinité des sorcières», dit Ahituv, ajoutant qu'à son avis, la photo en question ne représenterait pas de divinité majeure. Défendant l'image comme celle d'YHWH, le Dr Yigal Bin Nun souligne que ce site religieux israélite à la frontière de Juda, sous les auspices politiques de l'Assyrie, n'aurait pas été susceptible de vénérer Bès, ni aucun autre dieu ou symbole égyptien, l'Égypte étant alors considérée comme un pays hostile.

    L'affaire est ainsi loin d'être classée.

    Lire aussi:

    «Intervention divine»: cours de sécurité civile animé par des soldats israéliens
    Une «tête» du pharaon Akhenaton découverte en Égypte
    Chef du Comité US sur le renseignement: pas de complot Trump-Russie
    Tags:
    religion, dieu, Israël
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik