Ecoutez Radio Sputnik
    Du savon

    Pourquoi est-il dangereux d’utiliser des séchoirs à main?

    CC0
    Sci-tech
    URL courte
    5102

    Après s’être lavé les mains dans les toilettes publiques, il vaut mieux ne pas utiliser les séchoirs à mains car ils sont une source de propagation des bactéries, y compris de celles qui sont dangereuses pour un être humain, affirment des spécialistes américains.

    Des spécialistes américains de l'Université du Connecticut se sont penchés sur les dangers des séchoirs à main pour la santé humaine, écrit la revue Applied and Environmental Microbiology.

    Au cours de leur étude, ils ont pris des boîtes de Petri contenant des milieux de culture et les ont divisées en trois catégories. Ils ont ainsi laissé les boîtes de la première catégorie en plein air, tandis que les autres ont été placées sous les séchoirs à main et que les boîtes appartenant à la dernière catégorie ont été mises sous des ventilateurs.

    L'expérience a montré que l'air tiède émanant des séchoirs à main favorisait l'apparition des bactéries.
    Ainsi, dans une boîte qui était laissée au-dessous de l'appareil, les spécialistes ont détecté entre 18 et 60 colonies de bactéries tandis que sous le ventilateur, leur nombre variait entre 5 et 12.

    La première catégorie, qui était exposée en plein air, ne contenait qu'une seule colonie de bactéries.

    Après avoir analysé les bactéries détectées, les chercheurs ont notamment trouvé la bactérie nommée Bacillus subtilis, une bactérie catalase-positive que l'on trouve habituellement sur le sol mais qui est surtout une espèce ubiquitaire. Néanmoins, les spécialistes estiment que les séchoirs à mains peuvent favoriser l'apparition de bactéries potentiellement dangereuses pour la santé humaine.

    Lire aussi:

    Règle des 5 secondes: que risquez-vous à manger une gourmandise qui est tombée par terre?
    Les nouveaux porteurs de super-bactéries dangereuses identifiés
    Avoir des animaux domestiques est bon pour la santé de vos enfants!
    Tags:
    bactérie, science, santé
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik