Sci-tech
URL courte
260
S'abonner

Une nouvelle exoplanète, se trouvant à une distance de 1.000 années lumières de la Terre dans la constellation de la Grande Ourse, a été découverte par des astronomes russes.

Des scientifiques russes ont découvert une nouvelle exoplanète, se trouvant à une distance de 1.000 années lumières de la Terre dans la constellation de la Grande Ourse, rapporte l'Observatoire de l'Université d'Irkoutsk.

La découverte a été rendue possible grâce à l'utilisation de logiciels susceptibles de traiter mathématiquement une grande quantité de données obtenues lors de l'étude de la sphère céleste.

À la demande des chercheurs russes, un amateur américain résidant dans le Massachussetts observait la constellation de la Grande Ourse où il avait découvert un objet étrange qui changeait de luminosité toutes les 40 heures.

Se basant sur ces données, les astronomes ont établi que cette luminosité était liée au transit de l'exoplanète sur le disque de son étoile-mère.

«Ainsi, la planète KPS-1B a été découverte. C'est un géant gazier, semblable à Jupiter. Il fait le tour de son étoile-mère en 41 heures environ, à une distance d'un peu plus de 4 millions de kilomètres. C'est extrêmement proche et rapide. Par exemple, l'orbite de Mercure se trouve à 57 millions de kilomètres du Soleil», a expliqué Kirill Ivanov, un spécialiste de l'Université d'Irkoutsk.

Selon le chercheur, la masse de cette nouvelle exoplanète est de 9% supérieure à celle de Jupiter. Elle est également de 3% plus grande que cette dernière.

Lire aussi:

La Turquie accuse la France de se comporter «comme un caïd» en Méditerranée
Les États-Unis saisissent pour la première fois une cargaison iranienne, en toute illégalité
Un septuagénaire gravement blessé après avoir été percuté accidentellement par le GIGN
Tags:
exoplanète, chercheurs, science, espace, Jupiter, Terre
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook