Ecoutez Radio Sputnik
    Bonheur

    C'est ce dont vous avez réellement besoin pour être heureux, selon la science

    CC0
    Sci-tech
    URL courte
    4150

    La course au bonheur réside-t-elle dans le succès? Une étude de 80 ans menée par une équipe de scientifiques de l'Université d’Harvard a révélé qu'un réseau de relations solides est la véritable clé d'une vie longue et heureuse.

    Quelle est la clé du bonheur? Cette question simple a tourmenté l'esprit des philosophes, des universitaires et des gourous du monde entier pendant des millénaires. Mais une étude menée pendant 80 ans par des chercheurs de l'Université d'Harvard pourrait nous apporter la réponse, annonce IFL Science.

    Il ne réside pas dans le succès, ni dans la gloire ou l'argent. Au lieu de cela, cette recherche montre qu'il se trouve dans un réseau de relations solides. Robert Waldinger, directeur de l'étude, en a expliqué les résultats lors de la récente conférence TED:

    «Les personnes qui étaient les plus satisfaites dans leurs relations à l'âge de 50 ans étaient en meilleur santé à l'âge de 80 ans».

    La Harvard Second Generation Study a commencé en 1938, lorsqu'une équipe de chercheurs a commencé à surveiller la vie et la santé de 268 étudiants masculins de deuxième année à Harvard, dont le futur rédacteur en chef du Washington Post Ben Bradlee et le futur président américain John F. Kennedy. Au cours des années suivantes, le nombre de recrues a considérablement augmenté.

    Pendant l'étude, les chercheurs ont observé la santé des participants et leur vie en général, y compris leurs échecs et leurs réussites dans la carrière et dans l'amour, par des dossiers médicaux, des entrevues et des questionnaires.

    Après 80 ans, l'étude a révélé que la richesse, la génétique, la classe sociale et le QI ne sont pas aussi importants pour la longévité et le bonheur que les relations d'une personne avec ses amis, sa famille et sa communauté.

    «Prendre soin de votre corps est important, mais s'occuper de vos relations est aussi une forme d'auto-soins. C'est, je pense, la révélation», a ajouté Waldinger.

    Lire aussi:

    Cinq astuces simples pour vivre plus longtemps
    L'ancien secrétaire d'État US John Kerry conseille aux Américains d'apprendre le russe
    Des effets peu désirables des portables sur nos interactions sociales révélés
    Tags:
    chercheurs, bonheur, Université Harvard
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik