Ecoutez Radio Sputnik
    Mark Zuckerberg

    Fuites de 87 M de profils? Facebook n'a simplement pas lu les conditions d’utilisation!

    © REUTERS/ Leah Millis
    Sci-tech
    URL courte
    108

    «Nous n'avons pas lu tous les termes et conditions» de l'application qui a partagé les données d'au moins 87 millions de profils d'utilisateurs avec Cambridge Analytica, a expliqué le directeur de la technologie de Facebook.

    Facebook n'a pas lu les termes du contrat de l'application qui a partagé les données de ses utilisateurs avec Cambridge Analytica, a déclaré jeudi Mike Schroepfer, responsable de la technologie.

    «Nous n'avons pas lu tous les termes et conditions», a-t-il expliqué lors d'une audience du comité parlementaire devant les législateurs du Royaume-Uni.

    Aleksandr Kogan, un chercheur de l'Université de Cambridge, a créé une application qui collectait des données sur des millions d'utilisateurs de Facebook. La société de M.Kogan, Global Science Research, a ensuite partagé ces données avec Cambridge Analytica, lit-on sur le site de CNBC.

    M.Kogan a déclaré mardi que le réseau social n'a pas affiché ses conditions de services jusqu'à ce que le journal The Guardian ait rapporté les premières informations sur la collecte de données des utilisateurs.

    Le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, a annoncé plus tôt ce mois-ci aux législateurs américains que M.Kogan était «en violation» de son accord avec la plate-forme et que c'était un «gros problème». Mais le data scientist a riposté au patron de l'entreprise, arguant que des dizaines de milliers d'autres développeurs utilisaient des pratiques similaires à son application.

    M.Schroepfer a dit jeudi que Facebook n'avait pas informé l'organisation de protection des données du Royaume-Uni, l'Information Commissioner's Office (ICO), après avoir appris le partage de données avec Cambridge Analytica.

    Interrogé pour savoir si le réseau social a appelé l'ICO à la suite de la découverte, M.Schroepfer a déclaré: «Je ne pense pas que nous l'ayons fait» ajoutant qu'«à l'époque, nous pensions que l'affaire était résolue, nous avions reçu la certification légale de toutes les parties impliquées que les données n'étaient encore pas là».

    Les données d'au moins 87 millions de profils d'utilisateurs de Facebook, principalement des résidents américains, auraient été partagées avec Cambridge Analytica, a annoncé le 4 avril Mike Schroepfer, directeur de la technologie (CTO) de Facebook.

    Auparavant, The New York Times avait révélé que Cambridge Analytica avait utilisé illégalement les données de 50 millions d'utilisateurs de Facebook pour évaluer les préférences politiques des électeurs et mieux cibler la campagne électorale l'actuel Président des États-Unis.

     

    Lire aussi:

    Facebook révèle combien de profils auraient été exploités par Cambridge Analytica
    Cambridge Analytica dans le viseur d’une enquête du FBI
    Cambridge Analytica révèle les clauses de son contrat avec Facebook
    Tags:
    données, Facebook, Mark Zuckerberg, Royaume-Uni, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik