Sci-tech
URL courte
14620
S'abonner

L'Éthiopie appelle au retour des objets précieux pillés par les forces britanniques il y a 150 ans. Les trésors est-africains sont actuellement exposés au Victoria and Albert Museum à Londres (V & A Museum).

Addis-Abeba exige que toutes ses antiquités pillées il y a 150 ans par les soldats de sa Majesté soient remis à l'Éthiopie et refuse d'accorder des emprunts à long terme au V & A Museum, où elles sont actuellement exposées.

Parmi les trésors figurent notamment une couronne en or et un calice saisis par les forces britanniques lors de la bataille de Maqdala en 1868 après que les troupes aient saccagé la forteresse de l'empereur Tewodros II. Les articles ont été vendus afin de recueillir des fonds pour l'armée britannique et ont été exposés pour la première fois en 1872.

Le V & A a annoncé en février qu'il organisait une exposition avec le trésor volé, rallumant la «guerre» diplomatique. Addis-Abeba a demandé la restitution des artefacts pour la première fois en 2007, selon le ministre éthiopien de la Culture et du Tourisme, Hirut Woldemariam.

Tristram Hunt, directeur du Victoria and Albert Museum affirme toutefois que l'exposition a été organisée en consultation avec la communauté éthiopienne de Londres et s'engagé à «poursuivre le dialogue avec les collègues de l'ambassade éthiopienne à Londres».

Lire aussi:

Polémique: la chaîne française M6 s’attire les foudres des Maghrébins
Pour le Pr Raoult, l'épidémie actuelle est «une autre maladie» qui «n’a rien à voir» avec celle de mars-avril
Enedis veut couper l'électricité de Bernard Tapie: «Ce qu'ils veulent, c'est ma peau»
Tags:
antiquités, trésor, Ethiopie, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook