Ecoutez Radio Sputnik
    Médecins

    Une première mondiale: des chercheurs russes restaurent un organe cryopréservé

    CC0 / Pixabay
    Sci-tech
    URL courte
    292

    Pour la première fois dans l’histoire mondiale de la science, des scientifiques russes ont réussi à restaurer le cœur cryopréservé d’une grenouille, faisant ainsi une percée dans la médecine régénératrice, a annoncé à Sputnik Anatoli Kovtoun, le directeur du projet du Fonds des recherches prometteuses.

    Alors que de nombreuses études sont consacrées aux technologies visant à conserver les organes à transplanter, des spécialistes russes du Fonds des recherches prometteuses ont réussi une première mondiale en restaurant le cœur cryopréservé d'une grenouille.

    Ce cœur a été conservé pendant 45 jours, cryonisé à une température de 196 degrés, a expliqué à Sputnik Anatoli Kovtoun, le directeur de ce projet de recherche.

    Les scientifiques ont également réussi à restaurer l'activité fonctionnelle du cœur isolé d'un rat après 24 heures de conservation hypothermique à une température de quatre degrés.

    «Nous avons réalisé avec succès des transplantations de cœur après une conservation hyperthermique à des rats greffés. Avec les technologies existantes, la durée de conservation du cœur ne dépasse pas six heures», ont souligné les spécialistes du Fonds.

    Архив. © Photo: AP/Jacques Brinon
    D'après Kovtoun, le succès de leurs travaux a permis une percée dans la médecine régénératrice. Il est actuellement important d'apprendre à cryopréserver des organes et des tissus pour leur future transplantation.

    Une fois ce problème résolu, cela permettra de créer des banques d'organes cryopréservés pour sauver des milliers de vies, a-t-il souligné.

    Lire aussi:

    Une grande première: une triple transplantation d’organes réussie en Thaïlande
    Pour la 1ère fois, des chercheurs russes transplantent le «cœur» du système immunitaire
    Une révolution médicale: la première greffe de tête humaine couronnée de succès
    Tags:
    cryogénisation, transplantation, greffe, technologies, médecine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik