Sci-tech
URL courte
2152
S'abonner

Un des plus dangereux instruments pour effectuer des cyberattaques contre les smartphones a été découvert. C’est le martèlement de mémoire, qui a récemment été considéré comme une extraordinaire menace pour les ordinateurs.

Les membres du groupe de recherche VUSec, de l'université libre d'Amsterdam, ont découvert un des moyens les plus rapides pour effectuer une cyberattaque contre un téléphone portable.

Les experts ont analysé trois smartphones de différentes marques et ont dévoilé que le martèlement de mémoire était capable de désactiver un appareil en moins de deux minutes. Auparavant, il était considéré comme dangereux seulement pour les ordinateurs.

Selon leur rapport, le martèlement de mémoire permet de pirater un smartphone avec des extensions standards d'un navigateur Web et du langage de programmation JavaScript. Un code entré dans un navigateur déclenche un logiciel malveillant qui frappe la microarchitecture de l'appareil. Après l'attaque, les pirates peuvent manipuler les données stockées dans la mémoire.

Cet instrument est exceptionnellement dangereux notamment pour les appareils portables, soulignent les chercheurs.

Lire aussi:

Vol «d’enfer» entre le Maroc et la Belgique: les passagers hurlent et prient en pleine tempête – vidéo
Des Su-24 russes détruisent un char et 6 véhicules blindés des terroristes en Syrie
«Un effondrement du Liban ferait mal à l’ensemble du Moyen-Orient», selon Costantini
Tags:
données, gadgets, chercheurs, piratage, cyberattaque, portable, smartphones, Amsterdam
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook