Sci-tech
URL courte
262
S'abonner

Une équipe de scientifiques canadiens affirme que l’homme a un système immunitaire activé par son subconscient qui lui permet de ne pas tomber amoureux.

Des chercheurs de l'Université McGill de Montréal  sont parvenus à la conclusion que les humains ont « une immunité comportementale » en plus des immunités naturelle et acquise qui luttent contre les bactéries, les virus et les parasites.

Ce «nouveau»  type d'immunité permet d'éviter les situations et les personnes potentiellement dangereuses pour la santé.

On a supposé l’existence d’une immunité de ce type pour la première fois il y a dix ans. La recherche menée à l’Université McGill visait à déterminer si cette «nouvelle» immunité pouvait influencer la vie privée et les relations amoureuses.

Les expériences ont montré que les sujets qui avaient regardé une vidéo sur les bactéries et les parasites avant d’aller à un rendez-vous romantique avec une personne inconnue ne voulaient plus la revoir, même si elle leur avait plu.

Les scientifiques affirment que nous sous-estimons très souvent le rôle de notre subconscient dans nos relations amoureuses.

Cette étude a été publiée en 2018 dans le volume 44 (2) de la revue scientifique Personality and Social Psychology Bulletin.

Lire aussi:

Des policiers visent la foule lors d’un contrôle de masque qui dégénère à Paris - vidéo
Une rixe entre militaires et policiers se termine par deux blessés et trois gardes à vue
Assassinat du général Soleimani: Téhéran dévoile ceux qui seront ciblés par vengeance
Tags:
santé mentale, amour, immunité, relations, psychologie, science, santé, Canada
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook