Ecoutez Radio Sputnik
    Lors de fouilles

    Entre forêt tropicale et savane, un site kenyan a accueilli des hommes pendant 78.000 ans

    © Sputnik . Konstantin Chalabov
    Sci-tech
    URL courte
    290

    Des chercheurs ont découvert au Kenya une grotte que les hommes ont habitée pendant 78.000 ans sans interruption. L'équipe internationale, emmenée par l'Institut Max Planck, a publié ses travaux dans la revue Nature Communications.

    Des chercheurs ont eu la chance de déceler de nombreux objets sur le site de Panga Ya Saïdi, au Kenya, une grotte qui a donné refuge aux hommes pendant près de 78.000 ans. La revue Nature Communications publie les résultats des travaux de cette équipe internationale, emmenée par l'Institut Max Planck (Allemagne).

    La grotte est unique en son genre puisqu'elle a été habitée sans interruption pendant des dizaines de milliers d'années. Le réseau de ses couloirs constitue environ un kilomètre et la «salle» principale fait 100 mètres de long. À en juger d'après les nombreux outils de pierre taillée, il semble que les premiers hommes soient venus habiter les lieux il y a environ 78.000 ans. De nombreux outils ont été trouvés lors des fouilles, dans un empilement de sédiments d'environ 3 mètres qui prouvent l'évolution technologique des outils. Ainsi, il y a plus de 67.000 ans, ces derniers sont devenus plus petits en lien avec les transformations des techniques de chasse et de subsistance.

    Les chercheurs ont également découvert des outils en pierre vieux de 10.000 ans, des os sculptés ayant entre 25.000 et 48.000 ans, des bijoux, ainsi que la plus ancienne perle jamais trouvée au Kenya, datant d'il y a environ 65.000 ans et fabriquée en coquillage marin.

    Les hommes ont quitté le site assez récemment. De nos jours, les grottes ne sont plus habitées, mais la population locale y enterre ses morts.

    Lire aussi:

    Un labyrinthe souterrain de la période glaciaire découvert au Canada (photos)
    Découverte de traces de mystérieux ancêtres de l'homme aux Philippines
    Âmes sensibles s’abstenir: ces grottes qui donnent le vertige (photos)
    Tags:
    chercheurs, chasse, fouilles, os, bijoux, grotte, Institut Max Planck, Nature Communications, Allemagne, Panga Ya Saïdi, Kenya
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik