Ecoutez Radio Sputnik
    brocoli

    Le brocoli, ce légume qui est capable de «sauver les vies»

    © Photo. Pixabay
    Sci-tech
    URL courte
    4270

    Même si vous n’êtes pas fan de légumes, pensez toutefois à privilégier dans vos assiettes le brocoli car son rôle peut s’avérer crucial dans le fonctionnement de l’organisme. En effet, ce légume a des effets positifs sur le système cardio-vasculaire et peut même prévenir du cancer…

    Rangan Chatterjee, spécialiste britannique en médecine, affirme que s'il fallait choisir un seul légume à mettre dans son assiette, le choix devrait se porter sur le brocoli.

    Dans un article publié par le quotidien Daily Mail, le docteur rappelle que le brocoli est très bon pour les bactéries intestinales tandis que notre système immunitaire en est dépendant à 70%. Lorsque les fibres alimentaires du brocoli atteignent le colon, où se trouvent la plupart de bactéries intestinales, ces dernières se régalent en les consommant. Avec pour résultat l'apparition d'acides gras volatils.

    Ces acides sont particulièrement importants dans le fonctionnement de l'organisme humain. Ils renforcent le système cardio-vasculaire, le cerveau et les muscles. De plus, ils protègent l'organisme contre les microbes, les virus et les inflammations.

    En outre, ces éléments améliorent le métabolisme des lipides dans le foie et contribuent à la restauration du macrobiote dans les intestins. Il y a également des informations selon lesquelles ces acides sont susceptibles de pénétrer dans les cellules d'un être humain et modifier l'activité des gènes, en empêchant ainsi le développement du cancer.

    Ainsi, selon M. Chatterjee, le brocoli est un légume qui est capable de sauver des vies.

    Lire aussi:

    Le brocoli n’est pas bon pour la santé… quand il est vendu par des narcotrafiquants
    Ce n’est pas la faute des bonbons! Le véritable coupable de l’obésité révélé
    Un moyen efficace d’éviter un décès prématuré découvert
    Tags:
    santé, légumes, science
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik