Sci-tech
URL courte
0 32
S'abonner

Le ciel de l’un des endroits les plus sombres de la planète s’est embrasé d’une impressionnante rougeur.

Lorsque le soleil s’est couché, le désert d’Atacama, au Chili, devient un des lieux les plus obscurs au monde. Sauf le 11 mai dernier. Ce qui s’est offert aux yeux du photographe Yuri Beletsky après qu’il a pris sa première photo semblait incroyable. Sur l’écran de sa caméra, il a vu une étonnante lueur rouge dans le ciel qui rendait invisible une partie la Voie lactée.

​Cette rougeur a une explication scientifique. Elle est causée par une succession complexe de réactions chimiques dans la haute atmosphère. Ces dernières commencent à la lumière du jour, lorsque l'atmosphère «baigne» dans un puissant rayonnement ultraviolet émis par le soleil, explique spaceweather.com. Après le coucher du soleil, c’est une luminosité rémanente qui apparaît. Souvent verte, elle peut parfois être rouge. Comme le précise M.Beletsky, qui photographie depuis longtemps la lueur de l'atmosphère, l’intensité varie et peut parfois être plus perceptible que d’habitude.

La lueur rouge émanait des radicaux hydroxyles se trouvant à une altitude de 86 à 87 km. Les ondes gravitationnelles qui se propagent vers le haut à partir des couches inférieures de l'atmosphère créent une sorte de dentelle rouge qui semble s’écouler dans le ciel.

Lire aussi:

Un premier Français meurt du coronavirus à Paris
Coronavirus: l’épidémie fait monter le cours de l’or et «la banque centrale américaine ne le veut pas»
Un grand requin blanc filmé au plus près par deux pêcheurs insouciants – vidéo
Deux militaires turcs tués dans une frappe à Idlib, 114 cibles syriennes éliminées dans une contre-attaque
Tags:
atmosphère, photographe, photo, Chili, désert d'Atacama
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook