Sci-tech
URL courte
2141
S'abonner

Un ancien calendrier solaire, vieux de 900 ans, a été découvert en Arizona et décrypté par des scientifiques américains. Selon les chercheurs, les symboles avaient été tracés par un peuple qui résidait sur le continent américain bien avant l’arrivée de Christophe Colomb.

Des archéologues américains ont découvert en Arizona un vieux calendrier âgé de plus de 900 ans. Se trouvant sur une roche, il comportait plus de 1.000 de pétroglyphes, écrit le quotidien Daily Mail.

Après l'avoir examiné, les spécialistes du Verde Valley Archaeology Center ont constaté que ces symboles étaient utilisés pour tracer le cycle solaire et avaient été faits par le peuple Sinaguas qui occupait le sud-ouest des États-Unis actuels, dans la région centrale de l'Arizona. Leur culture s'est épanouie entre les années 500 et 1300 environ avant de disparaître mystérieusement.

Les chercheurs ont mis du temps pour décrypter ces symboles. Ils se sont aperçus que lors des saisons différentes et lors des jours différents, le soleil éclairait différemment les pétroglyphes, en montrant ainsi la date et l'heure.

Ayant compris ce système, les spécialistes ont su établir les jours du solstice, de l'équinoxe ainsi que d'autres phénomènes importants.

Néanmoins, à la différence du calendrier Maya, celui-ci ne contenait aucun message destiné à l'humanité.

Lire aussi:

Tous vaccinés contre tous confinés: «il existe une troisième alternative»
La Russie annonce répondre à un déploiement massif de troupes de l'Otan à sa frontière
«Toutes les personnes qui vont aller se faire vacciner sont des cobayes», lance une députée française
Des millions de voitures pourraient être prochainement exclues de la circulation dans les grandes villes de France
Tags:
chercheurs, science, calendrier, Arizona, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook