Ecoutez Radio Sputnik
    Proton-M space launch vehicle with an upper stage Breeze-M spacecraft and communication Sirius-5 being moved to the launch pad at Baikonur cosmodrome

    Les Proton russes plus écologiques que les avions ?

    © Sputnik . Oleg Urusov
    Sci-tech
    URL courte
    4231

    Les fusées russes Proton sont devenues, grâce à d'importantes modernisations, beaucoup moins polluantes que les fusées à oxygène et kérosène, sans parler des avions.

    La modernisation des fusées russes Proton a permis d'améliorer sensiblement leurs caractéristiques écologiques, a annoncé mercredi à Sputnik le vice-directeur général du Centre Khrounitchev (constructeur de fusées) Andreï Pankratov.

    «Les Pronton-M et les Proton-L ont subi de sérieuses modifications visant à améliorer leurs caractéristiques écologiques. À ce jour, on peut dire que les fusées Proton deviennent des meilleures quant à leurs paramètres écologiques qui ont une influence sur l'environnement», a déclaré le responsable en marge du Salon international de l'armement KADEX-2018.

    Le responsable a expliqué que les propulseurs des Proton réussissaient à brûler entièrement les composants du combustible.

    «Chez nous, les parties récupérables atterrissent propres et libres de tout composant, ce que les fusées utilisant du combustible à base de kérosène sont incapables de faire aujourd'hui. Je ne parle pas de la pression exercée par les avions sur l'environnement, elle est des centaines de fois pire que celle de nos fusées», a ainsi déclaré le responsable.

    Selon le Centre Khrounitchev, une fusée Proton-M pollue l'environnement 1,68 fois moins qu'une fusée à oxygène et kérosène.

    Le Salon international des armements et du matériel militaire KADEX-2018 se déroule du 23 au 26 mai à Astana, la capitale du Kazakhstan.

    Lire aussi:

    Face à Elon Musk et SpaceX, Roscosmos annonce la couleur
    Les délais de clôture du programme de tirs des Proton russes dévoilés
    Le projet US de satellites OneWeb achète des fusées russes
    Tags:
    Proton-M, Centre Khrounitchev, Astana, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik