Ecoutez Radio Sputnik
    Smartphone

    Des smartphones bon marché sous Android affectés par un virus

    CC BY-SA 2.0 / Japanexperterna.se
    Sci-tech
    URL courte
    0 06

    Des smartphones bon marché fonctionnant sous Android comportent des logiciels viraux implantés par des hackers, rapportent des experts de la société Avast. Des portables touchés par ce virus ont été détectés dans plus de 90 pays.

    Des experts de la société Avast ont rapporté que des hackers implantaient dans le firmware de smartphones sous Android des logiciels viraux, écrit le portail Bleeping Computer. Le problème affecte surtout les smartphones bon marché.

    Les premières informations évoquant ce problème sont apparues en 2016. Les logiciels viraux ont alors été détectés par les chercheurs de Dr.Web sur 26 modèles bon marché.

    Néanmoins, deux ans plus tard, les hackers n'ont pas mis fin à leur activité, en affectant au moins 140 modèles de portables fonctionnant sous le contrôle du système opérationnel de Google. La liste des modèles contaminés a été publiée par les spécialistes d'Avast.

    Ayant comparé les bilans de ces deux dernières années, les experts ont conclu que pendant ce temps-là, le logiciel n'a pas eu de mises à jour. Son objectif principal réside dans la connexion au serveur à distance, puis le logicien télécharge un fichier XML et installe une ou plusieurs applications de ce fichier.

    Étant donné que le virus est déjà implanté dans le logiciel, il installe toutes les applications sans avoir recours à l'utilisateur.

    Pour l'heure, les hackers ont utilisé ce logiciel pour insérer de la publicité dans les autres applications, ce qui leur fait gagner de l'argent.

    Jusqu'à présent, les spécialistes n'ont pas réussi à détecter d'où les hackers travaillent car des smartphones comportant le virus ont été découverts dans plus de 90 pays du monde.

    Lire aussi:

    Le virus Petya n'a pas rapporté d'argent
    Cette «copine virtuelle» qui volait en réalité les mots de passe de ses utilisateurs
    Pirater les machines à voter US en 90 min? Même pas besoin d'être un hacker russe…
    Tags:
    informatique, hackers, virus, smartphone
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik