Ecoutez Radio Sputnik
    médecin

    L’origine inattendue de nouvelles épidémies de grippe révélée

    © Sputnik . Igor Zarembo
    Sci-tech
    URL courte
    5317

    Après la grippe aviaire et porcine, un nouveau danger pourrait venir d’une source inattendue. Ce ne sont pas les poules ou les porcs mais les chiens qui pourraient ainsi être à l’origine d’une nouvelle épidémie de grippe, affirment des scientifiques américains à l’issue de leur étude.

    grippe
    © Sputnik . Alexander Kondratyuk
    Les épidémies de grippe aviaire (H5N1) ou encore porcine(H3N2) à la fin des années 2000 ont suscité de craintes sérieuses parmi les médecins du monde entier, écrit la revue mBio. Les meilleurs amis de l'homme, les chiens, pourraient être à l'origine de nouvelles épidémies, estiment des chercheurs américains du Mount Sinai Hospital à New-York.

    En retraçant l'histoire de la propagation du virus H1N1 ayant provoqué l'épidémie de grippe porcine aux États-Unis et au Mexique en 2009, les scientifiques ont découvert qu'un chien avait attrapé le virus transporté par le cheval il y a environ 15 ans. En cherchant des cas similaires, les spécialistes ont appris que plusieurs chiens de fermiers chinois dans les provinces de Guangdong et de Guanxi avaient été infectés il n'y a pas longtemps par une épidémie de grippe.

    Intrigués par ces cas, les spécialistes américains ont appelé leurs collègues chinois pour obtenir quelques dizaines d'échantillons prélevés par des vétérinaires pendant ces épidémies. Au cours de l'étude, ils ont pu détecter 16 nouvelles souches de la grippe dont l'existence était jusqu'aujourd'hui ignorée.

    «La propagation du virus de la grippe parmi les chiens est dangereux car leur niveau de variation génétique est aussi élevé que parmi les hommes. Ceci augmente considérablement la possibilité que ce virus apprenne à contaminer les gens, en s'adaptant aux nouvelles races de chiens», explique Adolfo Garcia-Sastre, l'un des auteurs de la recherche.

    D'après M.Garcia-Sastre, un danger particulier réside également dans le fait qu'en Chine, les chiens font partie des traditions culinaires du pays. Ces chiens vivent dans des conditions médiocres ce qui complique l'organisation du suivi de la propagation et de l'évolution de la nouvelle version du virus H1N1.

    Pour l'heure, les scientifiques ignorent si ce virus pourrait pénétrer dans l'organisme humain mais ils savent déjà qu'il s'est bien adapté aux chiens. Ceci permet de constater que les chiens pourraient être à l'origine d'une nouvelle épidémie de grippe.

    Lire aussi:

    100e anniversaire de l'Espagnole, cette grippe qui a fait plus de morts que la guerre
    Quand les femmes sont vengées du «sexisme» des hommes par… la grippe
    Les chercheurs conseillent le «chien-parler» pour mieux s’entendre avec votre animal
    Tags:
    santé, grippe, science
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik