Sci-tech
URL courte
14698
S'abonner

Un puissant orage magnétique frappera la Terre le 28 juin prochain, et la magnétosphère sera perturbée durant les deux jours encadrant cette date, préviennent des astronomes russes de l’Académie des sciences.

Une tempête magnétique de premier niveau sur une échelle de cinq s'abattra sur la Terre à la fin du mois de juin, prédisent des astronomes russes de l'Académie des sciences. Dans le contexte d'une situation géomagnétique plutôt calme, la tempête devrait atteindre le niveau G1 sur une échelle de cinq le 28 juin tandis que la magnétosphère de la Terre sera perturbée les 27 et 29 juin.

Les astronomes rappellent que les orages magnétiques de niveau G1 peuvent conduire à de faibles fluctuations dans les systèmes énergétiques et affecter les systèmes de contrôle des engins spatiaux. De plus, des aurores boréales pourraient être observées à des latitudes à partir de 60 degrés et plus.

Des orages magnétiques se sont déjà produites le 2 juin ainsi que les 6 et 7 mai. Dans le même temps, la tempête la plus intense depuis le début de l'année 2018 a été enregistrée le 20 avril.

Le passage de la Terre à travers des courants de vent solaire de cette largeur n'est pas un événement exceptionnel et est souvent observé en période d'activité solaire minimale. Cela est lié au fait que lors du minimum solaire, le champ magnétique du Soleil est considérablement affaibli et qu'il perd partiellement sa capacité à retenir le plasma solaire à proximité de la surface de l'étoile.

En conséquence, la vitesse et la densité des flux de matière s'échappant du soleil augmentent sensiblement, ce qui forme le vent solaire. Plusieurs séries de perturbations géomagnétiques de ce type ont été observées l'année dernière au moment de la transition vers le minimum solaire.

Lire aussi:

Cet aliment contribuerait au vieillissement des artères et à l’apparition de maladies cardiaques
Didier Raoult répond à l’AP-HP qui l’avait accusé de «faux témoignage»
Covid-19: la deuxième vague, une fiction?
Macron propose à Philippe une mission en vue de 2022 après sa démission
Tags:
orage, champs magnétiques, tempête, science, espace
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook