Ecoutez Radio Sputnik
    ordinateur

    Sécuriser ses données personnelles, c’est facile. Voici comment!

    CC0 / Free-Photos
    Sci-tech
    URL courte
    Nadine Gordienko
    7192

    Ne plus se soucier de la sécurité de ses données personnelles sur un ordinateur et affronter sans soucis la menace des hackers, c’est tout à fait possible à condition de suivre quelques simples conseils, affirme au micro de Sputnik, un spécialiste en informatique de l’Académie russe des sciences.

    Si les moyens de communication et les ordinateurs sont perfectionnés en continu, le problème de la sécurisation des données personnelles des utilisateurs n'est toujours pas résolu, explique à Sputnik Andrey Boguslavskiy, informaticien et programmateur travaillant à l'Institut de mathématiques appliquées Keldych de l'Académie russe des sciences.

    Pour sa part, deux aspects primordiaux sont à prendre en compte: la conservation des données et leur accès.

    «La sécurité dépend essentiellement de l'utilisateur. Aussi ennuyeux que cela puisse paraître, la ponctualité, la prévoyance et l'attention sont trois qualités clés qui permettent d'augmenter considérablement l'efficacité de la protection des données personnelles», explique l'informaticien.

    Faire régulièrement des copies

    D'après M.Boguslavskiy, il y a plusieurs moyens de protéger ses données. La recette la plus simple réside dans la sauvegarde multiple de fichiers sur des supports différents: disque dur externe, CD, clé USB, etc.

    «Le plus simple, c'est de sauvegarder des copies sur les différents disques de l'ordinateur. Cela permet de conserver les informations si l'un des disques ne fonctionne plus correctement. Toutefois, c'est une sécurité faible contre les programmes malveillants ou les virus. Le moyen le plus sûr c'est de faire une copie sur un ou plusieurs disques externes», rapporte-t-il.

    Comme l'indique le spécialiste, avec des logiciels spécifiques il est possible d'automatiser ce processus qui ne prendra pas beaucoup de temps aux utilisateurs.

    «Le seul problème c'est de trouver du temps pour le faire et ne pas être paresseux. Il existe une règle bien pratique: il faut le faire aussi souvent que le demandent les résultats du travail qu'on a peur de perdre. Par exemple, une fois par mois ou tous les six mois. Ne pas sauvegarder ses informations pendant un an ou plus, c'est très risqué», a-t-il poursuivi.

    Archiver les données personnelles dans les «nuages»

    Ce dernier temps, on entend souvent parler de la conservation de données personnelles sur les serveurs informatiques distants par l'intermédiaire d'un réseau, généralement internet.

    L'un des atouts les plus intéressants des services de stockage en cloud public est leur capacité à archiver facilement de grands volumes de données, sans avoir à se préoccuper du casse-tête de la gestion de l'infrastructure sous-jacente.

    M.Boguslavskiy souligne, que cette solution est pratique pour synchroniser des informations entre plusieurs appareils de type différent, par exemple entre l'ordinateur et le smartphone. De plus, la protection des données est plus fiable en comparaison avec l'ordinateur ordinaire.

    «En revanche, si la compagnie connait une banqueroute ou applique des restrictions d'accès au stockage, des problèmes sont possibles. Dans ce cas-là, conserver ses données personnelles sur un disque dur externe serait une solution supplémentaire très utile», a-t-il affirmé.

    Utiliser un antivirus c'est bien mais ce n'est pas la panacée.

    La perte de données survient souvent à cause d'un accès non-autorisé. Cela peut être aussi bien des virus endommageant des fichiers ou des logiciels malveillants qui volent des fichiers, des informations personnelles comme, notamment, les mots de passe.

    «Bien sûr, l'utilisation d'antivirus sur l'ordinateur est indispensable, mais ce n'est pas la panacée si l'utilisateur décide de lancer un logiciel malveillant tout seul. Ainsi, on peut ouvrir un mail contenant un virus ou bien télécharger quelque chose provenant d'un site douteux», a-t-il relaté.

    Choisir un bon mot de passe

    L'utilisateur peut également perdre des données à cause du vol de ses mots de passe. Toutefois, sur la plupart de sites il est difficile de le faire car le nombre de tentatives est limité.

    «Il ne faut pas utiliser des mots de passe simples ou similaires. Plus ils sont compliqués à retenir, plus ce sera difficile pour les hackers de les deviner. Mais ce qui est également important, c'est qu'il faut être particulièrement attentif et ne pas entrer son mot de passe sur des sites douteux. Obliger l'utilisateur à taper quelque part son mot de passe, en suivant, par exemple, un lien que comporte le mail, c'est l'un des moyens les plus simples et fréquents de voler un mot de passe», a résumé l'informaticien.

    «Aujourd'hui, il n'existe pas un unique moyen «magique» assurant à 100% la sécurité de ses données personnelles et les utilisateurs doivent s'en rendre compte», a conclu M.Boguslavskiy.

    Lire aussi:

    Les erreurs à ne pas répéter dans vos mots de passe
    Cette «copine virtuelle» qui volait en réalité les mots de passe de ses utilisateurs
    Dépendance des pays d'Europe au gaz russe
    Tags:
    mot de passe, informatique, données personnelles, cyberattaque, hackers, science
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik